En direct

Baccalauréat 2014 : Les sujets des épreuves "porteront sur les cours effectivement dispensés"

Les sujets des épreuves du baccalauréat 2014 ne porteront que sur les cours "effectivement dispensés" durant l’année scolaire 2013-2014, a rassuré mardi le ministère de l’Education nationale.Les dates des vacances de printemps et des examens de fin de cycle (primaire, moyen et secondaire) "demeurent inchangées, telles que fixées officiellement au préalable", a indiqué le chef de cabinet du ministère par intérim, Abdelmadjid Hadouas, dans un entretien à l’APS.Après avoir affirmé que les sujets des épreuves du baccalauréat porteront sur les cours "effectivement dispensés", M. Hadouas a indiqué que "le BAC blanc est prévu pour le mois de mai 2014 et sera suivi d’une période de révision avant le déroulement des épreuves officielles prévues le 1er juin prochain".Concernant le programme de rattrapage des cours perdus, tracé par le ministère de l’Education, suite à la grève observée dernièrement dans ce secteur durant plus de trois semaines, M. Hadouas a fait savoir qu’une instruction ministérielle a été adressée mardi aux directeurs de wilaya pour la mise en œuvre de ce programme et aux inspecteurs de l’éducation pour le suivi.Le programme en question prévoit de rattraper, dans l’ordre, les cours perdus en tenant compte des capacités d’assimilation des élèves.La directive rappelle aux concernés une série de principes d’orientation à prendre en considération lors de la mise en oeuvre du programme de rattrapage des cours perdus.Chaque établissement éducatif concerné par la grève doit disposer de son propre programme de rattrapage conformément à une méthodologie pédagogique définie dans le cadre de conseils éducatifs ad-hoc et après concertation entre membres dudit établissement, précise M. Hadouas.Le programme doit tenir compte d’un certain nombre de facteurs dont le nombre des cours perdus pour chaque matière, d’où la nécessité d’associer les enseignants à la mise en place des plans de rattrapage en présence des délégués de classes outre l’adaptation du programme de rattrapage à la cadence scolaire.Le programme doit, en outre, être tracé de manière à éviter aux élèves une surcharge et un bourrage de cours, a encore souligné le même responsable.Pour ce faire, les responsables du secteur préconisent de consacrer le samedi matin et/ou le mardi après-midi au rattrapage des cours avec possibilité de recourir à la première semaine des vacances de printemps pour organiser les examens du deuxième trimestre.Compte tenu de la fluctuation du mouvement de grève au niveau des établissements éducatifs, M. Hadouas a assuré que "les conseils éducatifs ad-hoc auront la latitude de décider de la manière d’organiser les examens du deuxième trimestre pour les élèves de 3ème année secondaire avec possibilité de ne tenir compte, pour ce trimestre, que des notes des devoirs et celle de l’évaluation continue".A cette occasion, le représentant du ministère a tenu à rassurer les membres de la famille éducative et les élèves des classes d’examen quant à la bonne mise en œuvre de ce programme de rattrapage des cours perdus affirmant invitant les élèves à se concentrer sur leurs études et à préparer, dans le calme et la quiétude, pour les examens de fin d’année.Trois syndicats de l’Education avaient lancé, fin janvier dernier, un appel à la grève pour revendiquer entre autres l’amendement des statuts des travailleurs de l’Education et la promotion des enseignants au grade d’enseignant principal et formateur.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!