En direct

Bahreïn: l'interdiction des contacts avec le Hezbollah "regrettable"

    L’Iran a apporté mardi son soutien  au Hezbollah, estimant "regrettable" l’interdiction faite par le gouvernement  du Bahreïn à ses groupes politiques d’avoir des contacts avec le mouvement  chiite libanais, allié de Téhéran.    "La décision du Bahreïn à l’égard du Hezbollah est regrettable", a déclaré  le porte-parole du ministhre des Affaires étranghres, Abbas Araghchi, demandant  au Bahreïn "d’éviter de détourner sa reponsabilité dans les problhmes  intérieurs vers des groupes étrangers".    Le Bahreïn a interdit lundi aux mouvements politiques d’avoir des contacts  avec le Hezbollah, qualifié d’"organisation terroriste". Seul Etat du Golfe oy  la majorité de la population autochtone est chiite, il est secoué par des  troubles depuis l’écrasement il y a deux ans d’un soulhvement contre la  monarchie sunnite.    Lors de la révolte de février/mars 2011, le Hezbollah avait régulihrement  dénoncé la répression menée contre les manifestants chiites, ce que Manama  avait démenti en accusant le mouvement libanais d’ingérence dans ses affaires  internes.    Les autorités du Bahreïn ont accusé le Hezbollah d’avoir entranné et  financé des opposants qui auraient mené des actes de violence, mais  l’opposition chiite marthle que ses revendications sont uniquement nationales  et démentent tout lien avec l’Iran ou d’autres organisations chiites. 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close