En direct

Bahreïn: peine réduite pour un policier accusé de la mort d'un manifestant

       La chambre d’appel d’un tribunal de Bahreïn  a réduit dimanche de sept ans à six mois de prison la peine prononcée contre un  policier jugé pour la mort d’un manifestant chiite, a-t-on appris de source  judiciaire.    Dans une autre affaire, la même chambre a confirmé l’acquittement de deux  autres policiers poursuivis pour la mort d’un autre manifestant, selon la même  source.    Le premier policier avait été condamné en première instance à sept ans de  prison pour avoir battu à mort un manifestant chiite. Les deux autres policiers avaient été accusés d’avoir tiré sur un manifestant qui est mort.    De nombreux policiers ont été jugés et certains condamnés à la prison pour  la mort de manifestants à Bahreïn.    Selon une commission indépendante chargée d’enquêter sur les violences  ayant accompagné les protestations de chiites à Bahreïn en 2011 et 2012, les  forces de l’ordre ont fait un "usage excessif de la violence" lors des  opérations de maintien de la paix.    Parallèlement, la même chambre a confirmé les peines de cinq ans de prison  prononcées contre 19 chiites condamnés pour avoir attaqué des forces de police,  mais également l’acquittement de 9 autres manifestants, selon la même source  judicaire.    Bahreïn est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation  animé par les chiites, majoritaires dans le royaume, contre la dynastie sunnite  des Al-Khalifa.    Selon la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH), au moins  80 personnes ont été tuées depuis le début de la contestation. 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close