En directAlgérieSociété

Baignade dans des plages interdites : 9 décès en deux semaines

La saison estivale n’a même pas ouvert ses portes et le bilan des personnes décédées par noyade a déjà dépassé la barre de 10 depuis le premier juin.

Alors que l’été est toujours en chemin, 12 personnes sont déjà décédées par noyade en mer. Lesdites personnes ont trouvé la mort durant la période du 1er au 14 juin 2018, dont 09 au niveau de plages interdites à la baignade, selon un bilan réalisé samedi par la Protection civile, selon ce que rapporte l’APS.

Le bilan relève également que 1.323 personnes ont été sauvées de la noyade dont 363 ont été traitées sur place au niveau des postes de secours des plages pour différents type de blessures et 153 blessés ont été évacués vers les structures sanitaires.

Selon la même source, la principale cause des noyades reste la baignade dans des plages interdites ou en dehors des heures de surveillance, c’est-à-dire en l’absence des éléments de la Protection civile chargés de la surveillance des plages et des baignades.

Pour éviter les pertes des vies humaines, la Protection civile rappelle que « la règle d’or reste la prévention ».

C’est pourquoi, les services de la Protection civile multiplient les campagnes de sensibilisation menées à travers les plages par les dispositifs de surveillances mis en place.

Ces campagnes visent à « inculquer aux citoyens la culture du risque de noyade au niveau des plages », a-t-on expliqué.

Les services de la Protection civile en appellent, à ce titre, à la conscience des citoyens pour éviter la perte en vie humaine, soulignant que « savoir nager n’est pas un gage de sécurité ».

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close