AlgérieAutomobileEconomie

Baisse des prix des voitures : Le duo Facebook-Yousfi… Deux styles, même objectif

Algérie – Etrange duo que celui qui vient de naître. Ainsi, la campagne Facebook « KHELIHA T’SEDI » (laisses-là rouiller), combinée à « l’Etat veille à ce que les prix des véhicules montés localement ne soient pas supérieurs à ceux importés », lancée récemment par le ministre de l’industrie, auront eu leurs premiers effets.

Deux styles, deux méthodes, mais qui combinés, semblent déjà avoir incité un premier concessionnaire à revoir ses prix. En l’occurrence, le groupe  »Glovis KIA Al Djazair » qui fait passer sa citadine « Picanto » de 189 millions à 139 millions. Soit une baisse de près de 20% d’un coup ! Un autre, model du même constructeur, la « RIO » a d’ailleurs subis un même taux de baisse nous apprenait, ce dernier, ce mardi matin.

Les internautes n’entendent cependant pas encore lâcher prise. Ces derniers considérant les prix encore excessifs. De son coté, le ministre de l’industrie promet d’aller jusqu’au bout de ce dossier lourd. Un véritable scandale qui porte le nom de : « Prix des voitures Made in Algeria ».

Lire aussi : Voiture “Made in Algeria” : Pourquoi les prix vont chuter d’ici l’été

Yousfi maintient la pression

Hier encore, quinze jours après la publication de la liste des prix « sortie d’usine » des voitures montées en Algérie, Youcef Yousfi assumant sa démarche, l’a encore une fois justifié.

« Si les autorités encouragent les constructeurs automobiles qui ont lancé leur projet, elles veilleront en parallèle à la protection des droits du consommateur et des citoyens en général ». Cela l’a emmené à inviter les constructeurs à être « transparents » avec leurs clients. « Il faut qu’il y ait de la transparence en matière des prix des voitures », note-t-il.

La question du prix demeure un véritable casse-tête pour Les services du ministère de l’Industrie. Youcef Yousfi a d’ailleurs annoncé que ses services « sont en train d’examiner cet aspect progressivement ». 

Genèse : Il y a un mois, les prix de sortie d’usine des voitures étaient rendus publics ! 

Il faut rappeler que le ministère de l’Industrie et des mines a rendu public, le mois passé, les listes des prix de sortie d’usine des véhicules légers montés en Algérie.

Chose qui a suscité une polémique, et les pages facebook algériennes ont jugé les prix affichés « excessifs ».

Ces deniers se sont plaints du fait que les véhicules en vente en Algérie soient « très chers par rapport aux prix appliqués dans d’autres pays ».

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close