Economie

Barroso appelle les pays européens à la mobilisation sur la croissance

    

 Le président de la Commission  européenne, José Manuel Barroso, a exhorté mardi les gouvernements de l’UE à se  mobiliser pour mettre en oeuvre les propositions déjà sur la table pour  relancer la croissance en berne du continent."De nombreuses propositions (de la Commission) sont sur la table et  attendent le feu vert des Etats membres et du Parlement. Même si le retour à  une croissance prendra du temps, on pourrait atteindre un tournant à la fin de  l’année si les bonnes décisions sont prises maintenant", indique-t-il dans un  document qui a été évoqué dans la matinée au sein de la Commission et qu’il  doit présenter à la presse en milieu de journée.    Cherchant à profiter de l’élan nouveau donné à la question de la croissance en Europe par l’élection de François Hollande en France, M. Barroso rappelle  les principales propositions présentées par ses services depuis plus de deux  ans pour stimuler l’activité sur le Vieux continent. Propositions qui souvent  peinent à se concrétiser.    Outre son projet d’agenda "Europe 2020" qui se concentre sur les nouvelles  technologies ou l’économie verte, l’exécutif européen suggère de mettre en  place des emprunts européens mutualisés ("project bonds"), d’augmenter le capital de la Banque européenne d’investissement (BEI) d’au moins 10 milliards  d’euros pour venir en aide aux PME et lancer une taxe sur les transactions  financières dont une partie des recettes alimenteraient le budget de l’UE.    François Hollande, chef de l’Etat élu en France, a déjà largement repris  ces idées à son compte dans son projet de pacte de croissance qui viendrait en  complément du pacte de discipline budgétaire signé par 25 pays en mars.  A plus court terme, la Commission propose de mieux utiliser les fonds  structurels européens en faveur des PME et de l’emploi des jeunes.  Elle transmettra d’ailleurs fin juin, lors d’un sommet sur la croissance,  un rapport sur des actions menées à titre d’essai dans 8 Etats membres.    Avant cela, la Commission rendra publique le 30 mai des recommandations  économiques à chaque pays de l’Union européenne. Elle rendra également son  analyse détaillée sur les déséquilibres macroéconomiques de 12 Etats. L’idée  est d’identifier les difficultés et les éventuelles solutions de façon à  stimuler la croissance dans un Etat.    Dès vendredi, la Commission publiera ses prévisions économiques de  printemps portant sur la croissance et les déficits des pays de l’UE.

 

 

  Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close