En direct

Belkhadem appelle la population d’Adrar à se rendre massivement aux urnes

 Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Abdelaziz Belkhadem, a appelé dimanche soir la population d’Adrar à se rendre massivement aux urnes le 10 mai prochain pour élire leurs représentants à la future assemblée populaire nationale (APN).

M. Belkhadem a souligné, lors d’un meeting populaire pour le compte du premier jour de la campagne électorale pour les prochaines législatives, la nécessité pour la population d’Adrar de se diriger en force vers les urnes, le 10 mai prochain, afin de "voter pour les candidats du parti du FLN et barrer la route à ceux qui veulent que l’Algérie vive le même sort que certains pays arabes ayant subi des ingérences dans leurs affaires intérieures".

Se rendre aux urnes le 10 mai prochain constitue une réponse "à ceux qui veulent que l’Algérie stagne", a-t-il précisé, insistant sur l’importance d’une participation politique en vue "d’approfondir le processus des réformes et élire les compétences à même de répondre aux besoins du peuple".

S’adressant aux jeunes d’Adrar, M. Belkhadem a rappelé les circonstances difficiles des années 1990 où l’Algérie avait connu "l’instabilité et l’insécurité et frôlé la banqueroute".ace à cette situation, le Fonds monétaire international (FMI) est intervenu dans l’économie de l’Algérie en lui imposant des conditions, notamment "la compression et le licenciement de travailleurs, l’abandon du secteur public non productif et l’augmentation des tarifs de l’eau et de l’électricité", a-t-il encore indiqué.ar ailleurs, le secrétaire général du parti du FLN a mis en garde contre certaines voix qui veulent conduire l’Algérie vers "la normalisation des relations avec l’entité sioniste" et ceux qui ont établi des "agendas conformes à ses desseins".

M. Belkhadem a salué "la maturité du peuple algérien qui a vécu des moments difficiles durant la décennie noire".e secrétaire général du parti du FLN, qui a souligné que le peuple algérien voulait préserver la stabilité du pays et l’unité du peuple, a souhaité que le Mali puisse "rétablir la sécurité et la stabilité".

M. Belkhadem a, dans la même lancée, appelé à sécuriser les frontières algériennes contre la prolifération des armes et le trafic de drogue.ombreux sont ceux qui envient l’Algérie pour sa grandeur, son histoire et ses potentialités et refusent d’admettre ses positions face aux causes justes, a-t-il affirmé.

 
 
 Algerie – ennaharonline
 
 
 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!