En directAlgérie

Benflis évoque les relations tendues gouvernés-gouvernants…

Algérie – Le candidat à la Présidentielle, Ali Benflis, est revenu ce mercredi 13 novembre sur les relations tendues entre gouvernants et gouvernés…

« Je sais qu’il y’a des troubles et une fissure entre les gouvernants et les gouvernés et que le peuple n’est pas satisfait de la situation » a indiqué Ali Benflis, ajoutant que le meilleur allié des futurs gouvernants c’est la révolution populaire en premier lieu. Sur ce chapitre, il précisera : « Je n’ai pas le pouvoir surnaturel pour convaincre le peuple. Mais je m’engagerai de toutes mes forces pour y arriver ».

Évoquant la crainte sur les libertés, le candidat indiquera que « Mon programme ne vient pas pour réduire les libertés du peuple, mais au contraire pour les élargir ».

Concluant sur les grandes lignes de son programmes, Ali Benflis dit ne pas être « dans une course de celui qui sera le premier dans le populisme et les promesses farfelues. Je suis pour la responsabilisation, la présentation de bilan et trouver des solutions », ajoutant au passage que « L’histoire des proches, des parents et des amis c’est terminé !».

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. pour le moment il y a fissure entre les candidats et le peuples. les anciens du système et la nouvelle mouvance populaire qui ne laissera rien passé. aux candidats de présenter un programme crédible et qui, à la fin du mandat sera jugé selons les résultats. il n’y a plus de place au candidat pour la candidature. celui qui s’engage doit honnorer ses promesses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close