AlgériePolitique

Benflis : « L’élection présidentielle ne se tient pas dans les conditions idéales »

Algérie – Ali Benflis, candidat à la prochaine élection présidentielle du 12 décembre, a adressé aujourd’hui, jeudi 31 octobre, une lettre au peuple algérien, publié par le quotidien « Le Soir d’Algérie », à l’occasion de la célébration du 65e anniversaire du déclenchement de la Révolution algérienne du 1er Novembre 1954.

Pour le Président de Talaie El-Hourriyet, « notre pays vit une crise politique, économique et sociale d’une exceptionnelle gravité. […] Cette crise est la crise d’un système politique dans son ensemble ».

Au sujet de l’élection présidentielle, Ali Benflis estime que celle-ci « ne se tient pas dans les conditions idéales que notre peuple était en droit d’attendre ». Pour lui, les conditions peuvent tout de même « être acceptables dès lors qu’elles s’astreignent à assurer l’intégrité, la régularité, la transparence et l’impartialité de ce scrutin ».

« J’ai l’intime conviction que ce qui a été concédé pour permettre son déroulement ne l’aura pas été en vain et qu’il n’entame en rien leur aptitude à constituer le point de départ véritable du changement et du renouveau dont notre pays a besoin et que notre peuple attend », écrit-il.

M. Benflis affirme, en outre, que c’est « en parfait accord avec mes convictions et en totale harmonie avec ma conscience que j’ai longuement mûri puis pris la décision de prendre part à la prochaine élection présidentielle. Mes convictions et ma conscience sont ce qu’elles sont, je n’en ai pas de rechange ».

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. aaaa hah, si ali, stratège qu’il est, commence à vaciller !!! il est certain qu’il n’est pas dans le train du bonheur. alors il commence à préparer son deuil de fin de parcours. nous lui souhaitons beaucoup de réussite chez lui, avec ses enfants et petits enfants, retraite de pacha oblige.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close