En direct

Benghazi: la Maison Blanche se défend d'avoir voulu tromper le public


 La Maison Blanche a démenti vendredi  avoir tenté de tromper les Américains sur l’attaque de Benghazi, en Libye, et a  à nouveau accusé les républicains du Congrès de vouloir indûment donner un  caractère politique à cette affaire.    Deux jours après le témoignage de trois fonctionnaires du département  d’Etat qui ont dénoncé devant le Congrès les carences en matière de sécurité au  bâtiment diplomatique de Benghazi où quatre Américains dont l’ambassadeur ont  été tués le 11 septembre 2012, des médias américains ont diffusé vendredi matin  des "éléments de langage" utilisés par l’exécutif après cette attaque.    Ces documents, mis en ligne notamment par la chaîne ABC, montrent 12  révisions de ces éléments fournis par la centrale du renseignement (CIA) dans  un processus d’aller-retour entre le département d’Etat et la Maison Blanche,  avec notamment une suppression de la référence à Al-Qaïda et à des alertes de  sécurité préalables à l’attaque.    Selon ABC, une porte-parole de la diplomatie s’est prononcée pour  l’effacement de cette dernière mention, par crainte que le Congrès "s’attaque  au département d’Etat pour ne pas avoir fait attention aux mises en garde" de  sécurité.    "La communauté du renseignement a fourni les informations qu’il lui  paraissait convenable de communiquer au public, aux membres de  l’administration, au Congrès et au gouvernement", a affirmé vendredi le  porte-parole de M. Obama, Jay Carney, assurant que les additions ou soustractions aux éléments de langage faisaient partie d’un "processus de  délibération".    Accusant à mots couverts les républicains du Congrès d’être à l’origine de  la fuite de ces éléments qui ont été fournis selon lui à une commission  d’enquête parlementaire "il y a des mois", M. Carney a estimé lors de son point  de presse quotidien que ces révélations "reflètent des tentatives en cours de  donner un tour politique à une tragédie qui a coûté la vie à quatre Américains". 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close