En directAlgérie

Quand Benhadid demande à Gaïd Salah d’opérer un putsch constitutionnel

Algérie – Le général Hocine Benhadid fait-il partie de « ces voix et ces positions obstinées œuvrent à entraîner le pays vers le piège du vide constitutionnel » ?

Dans une contribution publiée ce jeudi dans le quotidien indépendant El-Watan, le général à la retraite Hocine Benhadid lance un appel au Chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire, le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah à sortir du cadre constitutionnel. En clair, il l’appelle à opérer un putsch constitutionnel.

Le général Benhadid estime, dans sa lettre, que la solution ne peut pas être constitutionnelle, mais plutôt politique. Il espère ainsi le départ de tous ; la destitution du Chef de l’Etat et la dissolution de tous les appareils de l’Etat.

Conscient de ses missions, le vice-ministre de la Défense nationale avait pourtant répondu à ce genre d’appels dans son allocution du 23 avril dernier. « Ces voix et ces positions obstinées œuvrent à entraîner le pays vers le piège du vide constitutionnel et le faire entrer dans la spirale de la violence et de l’anarchie, ce que refuse catégoriquement, à la fois, tout citoyen dévoué à sa patrie et l’Armée Nationale Populaire. », avait déclaré le Général de Corps d’Armée.

En outre, l’ANP est la protectrice et la garante de la Constitution et de la souveraineté de l’Etat. Toutes ses propositions ne pourront jamais sortir du cadre constitutionnel.

« A tous ceux-là nous dirons que le peuple algérien est souverain dans ses décisions, et c’est à lui qu’il appartient de trancher la question lors de l’élection du nouveau président de la République, qui aura la légitimité requise pour satisfaire le reste des revendications populaires légitimes », avait-il précisé.

L’on constate ainsi que le Chef d’Etat-major de l’ANP a conscience que ces appels visent à entraîner l’Armée et par elle l’Algérie dans le piège de l’anarchie et la violence.

Tags

Articles en lien

2 Comments

  1. Sinon quand est que vous pourriez rapporter l’information objectivement sans verser votre avis dedans ?

  2. Le vide c’est ce pouvoir désigner par des forces extra-constitutionnelle.
    La voie du peuple souverain qui fait un référendum chaque vendredi est supra-constitutionnel.
    Bordel de quel côté vous êtes, traîtres à votre peuple ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close