Culture

Berlinale: le sombre drame "Katalin Varga", vengeance d'une femme violée

  •    Très bien reçu au festival (5-15 février) où le jury présidé par l’actrice écossaise Tilda Swinton décernera samedi son prestigieux Ours d’or, "London River" était favori.
  •  
  •    Signé par le Franco-Algérien Rachid Bouchareb, ce film présenté la veille se classait premier au sein du palmarès quotidien établi par le magazine professionnel Screen, qui compile les avis de neuf critiques internationaux.
  •  
  •    La belle adaptation par le Britannique Stephen Frears du roman de Colette "Chéri", avec Michelle Pfeiffer, était aussi très apprécié, tout comme le drame flamboyant du Chinois Chen Kaige, "Forever enthralled" ("Mei Lanfang").
  •  
  •    Mercredi la compétition se poursuivait avec le premier long métrage de Peter Strickland, un Britannique de 35 ans auteur de nombreux courts, "Katalin Varga".
  •  
  •    Dans un village reculé des Carpates, une jeune femme part à l’aube, en carriole à cheval avec son fils de dix ans, après une dispute où son mari l’a giflée, la traitant de "pute".
  •  
  •    Sous le prétexte de rendre visite à une grand-mère malade, elle entame une expédition punitive, de village en village, pour retrouver les deux hommes qui l’ont violée, onze ans plus tôt.
  •  
  •    La bande son qui mêle bruits de la nature, sons stridents et cris étouffés, donne à "Katalin Varga" un climat oppressant, encore amplifié par les paysages de sombres forêts, les longs silences et les visages fermés des protagonistes.
  •  
  •    S’il dénonce le brutal patriarcat de cette région isolée et rurale d’Europe centrale, ce film co-produit par la Grande-Bretagne, la Hongrie et la Roumanie, s’enfonce dans un scénario nihiliste qui plombe le spectateur.
  •  
  •    Mercredi, la Berlinale accueillait aussi "Happy tears" de l’Américain Mitchell Lichtenstein, où les actrices Demi Moore et Parker Posey jouent deux soeurs, de retour dans la maison de leurs parents pour s’occuper d’un père sénile.
  •  
  •    Acteur de séries télévisées ("Law and order", "Homicide", "Miami Vice"), Mitchell Lichtenstein a signé "Teeth" une étrange fiction présentée au festival américain de Sundance, où une adolescente découvrait que son vagin était pourvu de dents.
  •  
  •    En sélection officielle mais hors compétition, était montré "Notorious B.I.G" de George Tillman jr, avec Angela Bassett, Derek Luke et Jamal Woolard.
  •  
  •    Ce film relate l’ascension et la chute du célèbre rappeur Christopher Wallace alias "The Notorious B.I.G", tué par balles en 1997 à l’âge de 24 ans.
  •  
  •    En 2008, l’Ours d’or était revenu au Brésilien José Padilha pour "Troupes d’élite", une fiction sur les méthodes musclées utilisées dans les favelas par la police de Rio de Janeiro.
  •    
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *