Monde

Berlusconi fait durer le suspense sur un éventuel retour en politique

 

 Silvio Berlusconi, qui avait dû abandonner  les rênes de l’Italie en plein marasme à l’automne dernier, fait durer le  suspense sur son éventuel retour en politique et laisse monter au front ses  lieutenants, convaincus qu’il se présentera aux prochaines élections prévues en  2013.    Attendu vendredi soir à un congrès dans un hôtel près de Rome, où la presse  italienne pressentait une annonce en ce sens, le Cavaliere a déclaré forfait à  la dernière minute. "Pour raisons de sécurité", ont avancé certains, invoquant  la présence d’une poignée de manifestants libyens. "Il avait un autre  engagement", a argué de son côté Angelo Alfano, le dauphin de M. Berlusconi, à  la tête de son parti, le Peuple de la liberté (PDL).    Plus perfidement, le Corriere della Sera note qu’une annonce devant un  public de quelque 300 sexagénaires, spécialement amenés par bus et épuisés par  un chaleur suffocante, n’était pas l’idéal pour un triomphal retour en piste.    "S’il décide d’annoncer son retour, il organisera une grande manifestation"  à l’automne, croit savoir l’un de ses fidèles, cité par l’agence italienne Ansa.    Car ses partisans semblent convaincus: le magnat des médias sera la tête de  liste de son parti aux législatives prévues en avril 2013, date à laquelle il  sera proche de ses 77 ans.    "Silvio Berlusconi a perdu plusieurs kilos et le régime qu’il s’impose  laisse prévoir qu’il en perdra d’autres. Pour qui le connaît, c’est le signe  qu’à l’automne il tournera beaucoup et reviendra à la télévision. Et s’il  revient à la télévision, c’est qu’il revient en politique", diagnostique son  thuriféraire préféré, le journaliste Bruno Vespa.    Selon ce dernier, l’intéressé aurait confié que ne pas se présenter  équivaudrait à perdre "18 ans d’engagement politique", alors que son parti a  subi une véritable déconfiture lors des dernières élections municipales.    Toujours selon le journaliste, qui signe samedi un article dans  Quotidiano.net, M. Berlusconi souhaite réserver son annonce pour l’automne,  mais "ici on n’arrive jamais à garder les choses secrètes"…

 

 

Algerie – ennaharonline

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *