En directAlgérie

Accords Algéro-Russe sur le blé : Les chiffres qui font trembler la France !

Algérie – Quatrième marché pour le blé dans le monde. Deuxième en Afrique. Des milliards de dollars d’exportations…

Il s’agit là de quelques éléments qui expliquent pourquoi les accords sur le blé qui se dessinent entre l’Algérie et la Russie sont ressentis comme un véritable séisme chez les meuniers de l’Hexagone …

Ainsi, l’Algérie est considérée comme le quatrième marché de blé dans le monde et le deuxième en Afrique après l’Egypte. Il s’agit pour le France, de son premier client. Le pays importe, en effet, la moitié (50%) de l’exportation française de blé (en dehors de l’EU). La facture se situe à hauteur de prés de 1 milliard de dollars par an, rien que pour le blé tendre.

Durant les 6 premier mois 2018, l’Algérie a importé en blé et ses dérivés pour prés de 1.5 milliards de dollars.

Les quantités…

Durant les 5 dernières années, l’Algérie a importé prés de 7.2 et 8.4 millions de tonnes par an. Parmi ses quantités, 5 à 7 millions de tonnes proviennent de France.

Rappelons que la consommation de blé en Algérie est de 10 millions de tonnes par an. Enfin, une prévision pour 2018, situe le volume d’importation à prés de 12 millions de tonnes.

Lire aussi : Le blé russe débarque en Algérie, sueurs froides en France

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. Aucun risque pour le blé français. La Russie a un climat assez rude et les enfants des responsables Algériens ne parle pas russe. La mode aussi est loin du niveau français. Qu’irait faire les femmes des pontes a Moscou ou a Vladivostok ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close