MondeAlgérie

Le blé russe débarque en Algérie, sueurs froides en France

Algérie – Le blé russe débarque en Algérie. Pour les meuniers de l’Hexagone, pour qui l’Algérie est le premier débouché de la France hors de l’Europe, il ne s’agit plus d’une rumeur, mais bien d’un fait établi.

Lorsqu’on évoque en France un risque d’entrée des blés russes en Algérie, des voix s’élèvent pour dire: « la question n’est pas si, mais quand. »

Un genou à terre: avec sa récolte de blé de l’an dernier, la France espérait reconquérir le terrain perdu en Afrique. Mais elle peine à se redresser face aux épis russes, moins chers et dont les caractéristiques plaisent aux meuniers africains. Parmi ces derniers : l’Algérie.

Lire aussi : L’Algérie a importé 480 000 tonnes de blé tendre français en un mois

Pourquoi le blé Russe plait-il à l’Afrique ? 

« Avec la capacité exportable qu’ils détiennent, (les blés russes) sont un élément de référence sur le marché mondial. Et leurs prix de revient sont 30% moins chers que les nôtres ». C’est ce qu’a expliqué Pierre Duclos, de France Export céréales, lors d’une conférence sur ce thème tenue à Paris.

Au gré des différentes interventions, les acheteurs de blé du Sénégal, du Maroc et du Cameroun ont expliqué pourquoi le blé russe, venu combler un vide, celui des grains de l’ancienne puissance coloniale, a finalement gagné leurs faveurs, notamment grâce à son taux de protéines.

« Après la mauvaise récolte de blé français en 2016, le blé russe a eu l’opportunité de rentrer dans notre marché. On l’a essayé, on a trouvé qu’il entrait dans notre cahier des charges. Depuis, on travaille à 100% avec du blé russe ». C’est ce qu’a témoigné Imad Talil, du groupe sénégalais Olam.

Maghreb et Moyen-Orient : 4% de la population mondiale, 35% de l’importation mondiale de blé !

Une donnée rassure pourtant les meuniers français. Il a, en effet, été rappelé durant cette conférence que l’ensemble de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient représente 4% de la population mondiale, mais près de « 35% de l’importation mondiale de blé ».

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close