En direct

Bouchouareb répond à Rebrab: basta !

 

Dans une déclaration en marge de la rencontre économique algéro-française à Alger, M. Bouchouareb n’a pas lésiné sur les mots pour critiquer le patron du premier groupe industriel privé en Algérie. « M. Rabrab est à la tête du premier groupe industriel privé algérien, qui est à un niveau de capitalisation de près de quatre milliards de dollars. Ce procédé de victimisation, basta, y en a marre. S’il est le premier groupe industriel, c’est parce qu’il a eu toutes les aides de l’État », a déclaré M. Bouchouareb.

M. Rebrab s’est plaint, il y a quelques jours, sur le site d’information Tout sur l’Algérie (TSA), du blocage que rencontre son groupe en Algérie..

 

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *