En direct

Bouteflika à Nice la semaine prochaine pour le 25e sommet Afrique France

  •    "La présence de M. Bouteflika est confirmée (…) il n’est pas prévu à ce stade d’entretien bilatéral mais il évident que les deux présidents se verront et se parleront", a-t-on sobrement indiqué à l’Elysée.
  •    Le déplacement du chef de l’Etat algérien en France intervient alors que sa visite d’Etat en France, initialement programmée l’an dernier, a été reportée sine die pour cause de tensions politiques entre les deux pays, sur fond de divergences non soldées autour de la colonisation française.
  •    Si les relations économiques entre Paris et Alger restent florissantes, leurs liens politiques se sont considérablement dégradés depuis la participation de M. Bouteflika au sommet fondateur de l’Union pour la Méditerranée (UPM) en juillet 2008 à Paris.
  •    Une visite prévue du chef de la diplomatie française Bernard Kouchner a ainsi été reportée plusieurs fois.
  •    Entre autres motifs d’irritation, l’Algérie s’est offusquée début février que Paris l’inscrive sur une liste noire de pays à risque pour les transports aériens. Elle a également mal supporté la déclassification de documents français sur la mort des moines de Tibéhirine en 1996, qui laisse ouverte la piste d’une bavure de son armée.
  •    A l’inverse, de nombreux parlementaires français se sont indignés d’une proposition de loi de députés algériens déposée en février 2010 et visant à "criminaliser" le colonialisme français.
  •    Depuis plusieurs années, les relations entre les deux pays sont empoisonnées par leur passé. Lors d’une visite en Algérie fin 2007, Nicolas Sarkozy avait fermement dénoncé le système colonial "injuste par nature" mais refusé toute idée de "repentance".
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close