Sports

Brésil : inondations au sud, 9 morts et 79 villes en état d’urgence !

   Curitiba, la capitale du Parana, est l’une des douze villes hôtes du Mondial qui commence jeudi et celle où l’équipe espagnole – arrivée dimanche soir et championne en titre – s’entraîne. Elle est toutefois située à 300 km des régions centre et sud-est, les plus touchées, et n’a pas souffert, selon la défense civile.

   "Tout le gouvernement est mobilisé pour aider la population en ce moment difficile", a déclaré lundi le gouverneur du Parana, Beto Richa, qui a décrété l’état d’urgence dans 79 villes où plus de 55.000 personnes ont eu leur maison inondée.

   Il a débloqué six millions de reais (près de 2 M EUR) pour que les mairies puissent venir en aide aux sinistrés, faire revenir l’électricité et l’eau  potable.

   La présidente Dilma Rousseff a assuré le gouverneur Beto Richa "de tout l’appui nécessaire pour aider au sauvetage et à l’hébergement des délogés", sur son compte twitter.

   En conséquence des fortes pluies, le volume d’eau des célèbres chutes de Foz do Iguaçu, à la frontière avec l’Argentine, était 30 fois supérieur à la normale lundi, avec 47,5 millions de litres d’eau par seconde, selon la compagnie Copel.

   La direction du Parc national d’Iguaçu a interdit l’accès aux passerelles touristiques et les promenades en bateau par mesure de sécurité.

   Dans l’Etat voisin de Santa Catarina, 24 villes sont inondées et au moins 16.000 personnes touchées. A Blumenau, le fleuve Itajaï Açu, qui traverse la ville, se trouve dix mètres au-dessus de la normale.

   Neuf routes sont coupées par les inondations et ont été interdites.

   Dans l’Etat du Rio Grande do sul (extrême sud), un cratère de 70 mètres s’est ouvert sur une route en raison de la pluie dimanche et deux voitures ont été englouties mais les passagers n’ont eu que des blessures légères, selon G1.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close