Sports

CAF : L’ESS bat le Recreativo de Libolo (Angola) (4 à 0)

  • Face à un adversaire limité au plan tactique, mais qui a eu le mérite de ne pas fermer le jeu, les hommes d’Aït Djoudi auraient pu prétendre à mieux avec un peu plus de lucidité devant les bois angolais. Hemani, par exemple, qui avait réussi à ouvrir le score dès la 9′ en fusillant sans rémission de 15 m le keeper du Recreativo, Capolo, à la suite d’un service de Hadj Aïssa, ne parvint pas à récidiver à la 16′ alors que le gardien s’était trouvé au ”ras des pâquerettes” à la suite d’une incursion de Metref.
  • Plusieurs autres occasions, dont quelques unes lamentablement gâchées par manque de concentration, à l’image du penalty généreusement accordé par l’arbitre mais ”vendangé” par Djediat (19′), du ratage d’Adiko pourtant servi sur un plateau par Hadj Aïssa (33′) ou encore de la maladresse de Ziaya qui file seul vers le but pour ensuite manquer le cadre (40′).
  •  
  • La pause interviendra néanmoins sur un score plus en rapport avec la domination sétifienne durant le 1er half (les angolais ne mettant en danger Faradji qu’à une seule occasion consécutive à un corner, à la 18′) puisque Djediat finira par se faire pardonner son penalty raté en convertissant en but un énième service millimétré d’un Hadj Aïssa particulièrement à son avantage (44′).
  •  
  • Mis en confiance par cette réalisation et sans doute sermonnés par leur coach, les Sétifiens, tout en poursuivant leur domination, montreront un tout autre visage en seconde mi-temps. Plus appliqués, plus présents dans l’entrejeu, grâce surtout à l’abattage d’un superbe Hocine Metref, les camarades de Raho débarrassent leur jeu des fioritures de la première mi-temps et, après avoir résisté à quelques velléités offensives du Recreativo orchestrées par leur brésilien Jefferson, réussissent à aggraver la marque parà le défenseur angolais Machado qui dévie malencontreusement un puissant centre de la droite de Ziaya, une nouvelle fois démarqué par Hadj Aïssa (65′).
  •  
  • Après deux ou trois autres actions offensives inopérantes, les ”Noir et Blanc” corseront encore l’addition par Malek Ziaya, jusque-là maladroit et plutôt malchanceux, qui battra pour la quatrième fois le longiligne Capolo en ponctuant d’un tir astucieux un service de Feham Bouazza qui avait remplacé Hadj Aïssa (86′).
  •  
  • L’Entente qui évolue sur plusieurs fronts et qui a dû se passer des services de plusieurs de ses titulaires, notamment Farouk Belkaïd, Francis Ambane et Abdelkader Laïfaoui, laissés au repos, peut envisager grâce à cette nette victoire un voyage ”tranquille” en Angola pour le compte du match retour.
  •  
  • Ennaharonline/ APS

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!