En direct

Campagne de évangélisation: Langues étrangères et visas pour appâter les algériens

  • L’idée de faire un reportage sur le sujet m’était venue suite à une longue discussion avec la vieille Fatima, qui habite la commune de Chorfa à Bouira, à propos de quelques personnes qui se sont convertis au Christianisme avant de devenir à leur tour des missionnaires ayant pour mission de faire convertir d’autres gens à leur nouvelle religion.
  •  
  • Cette question m’a poussé à me poser des questions sur le sujet et le désir de recueillir les moindres détails dans le but d’informer le lecteur sur le danger encouru, sans porter atteinte à la liberté individuelle du culte, ni avoir de préjugés sur une quelconque catégories sociale.
  •  
  • La vieille Fatima me raconte avec une grande tristesse qu’un nombre important de jeunes et même des vieux de la région, quittent la religion de leurs ancêtres, l’Islam suite à des programmes de télévision à l’instar de celui de la chaîne « Al Hayat ». Des jeunes filles rendent visites à des salons de coiffures ou font du porte à porte pour distribuer des copies de l’évangile, faisant preuve de beaucoup de professionnalisme ciblant les gens faibles et donc prédisposés à succomber.
  •  
  • J’ai été surpris d’entendre des noms de personnes que je croyais attachées à l’Islam, notamment les plus âgées, mais il s’est avéré que ceux là, pour des raisons sociales et les conditions de vie difficiles, la pauvreté et la misère, tombent facilement dans les filets des promesses d’une vie meilleure.
  •  
  • Une vielle femme se convertie au christianisme pour l’amour de son mari.
  • Des jeunes personnes tentées par l’argent et le visa qu’on leur promet.
  •  
  • La vieille Fatma me raconte l’histoire d’un vieux couple marié depuis plus de trente années. L’épouse souvent maltraitée par son mari, décide de recourir à la « Roukia » médecine traditionnelle mais ne voyant rien changer, elle décide alors de se convertir au christianisme.
  •  
  • Beaucoup de gens de cette région, notamment des femmes, se sont converties au christianisme, et comme ils sont confrontés au refus de leur société, ils vont à Tizi Ouzou où les églises leur offrent des sommes importantes d’argent (60 millions) pour les nouveaux convertis, soit disant dans le cadre « d’aides humanitaires ». Des jeunes, tentés par l’émigration, se convertissent pour un visa à l’étranger.
  •  
  • Une amie me raconte que dans un village, situé entre les wilayas de Bouira et Béjaïa (sans citer son nom), elle avait rencontré une femme avec un châle portant des symboles et des inscriptions chrétiens, appelant au christianisme. Le vieille femme ignorait se qu’elle portait.
  •  
  • L’imam de Tizi Ouzou dément l’existence de missionnaires. Le ministère des affaires religieuses compte envoyer 140 imams pour lutter contre le phénomène.
  •  
  • Lors d’une émission sur une chaîne radio algérienne, l’imam de Boghni, dans la wilaya de Tizi Ouzou a démenti l’existence de missionnaires dans la wilaya, prétendant que c’était de simples rumeurs. Ajoutant que dans le cas où c’est vrai, le nombre de ces derniers serait infime et ne représenterait que 3%.
  •  
  • Par ailleurs, le ministre des affaires religieuses, Bouabdallah Gholamallah, a déclaré dans une conférence de presse à « Dar el imam » que son ministère était sur le point d’envoyer 140 imams dans la région de Kabylie dans le but de contrer le phénomène. Ce qui est une preuve de la véracité des faits.
  •  
  • Selon des statistiques, six algériens sur 10.000, en majorité des jeunes, se convertissent au christianisme. Et selon un rapport des affaires étrangères américaines, le nombre des non musulmans en Algérie serait d’un demi million, en majorité dans la région de Kabylie. Les missionnaires ciblent surtout les universités, les familles pauvres, alors que les autorités locales font figure de spectateurs.
  •  
  • Des marins étrangers distribuent des livres sur le christianisme
  • Des livres destinés aux enfants, dont Ennahar détient une copie, ont été distribués sur le port de Béjaïa par des marins de nationalités européennes. Le livre contient un nombre de questions et de réponses sur l’existence de Dieu, de Issa (Jésus), la vierge Marie et beaucoup d’autres sujets par lesquels ils tentent de convertir les enfants. Nous avons appris que les services de sécurité spécialisés ont mené une enquête sur le sujet.
  •  
  • L’église Belbachir, un refuge chrétien dans le sud algérien
  • Dans le sud algérien, la ville de Menea, connue pour son église sise au centre de « Belbachir », a réussi à attirer un nombre important de jeunes chômeurs de la ville et des environs.
  •  
  • Timimoun, les touristes répandent le christianisme
  • L’église d’Adrar est une école d’apprentissage de la langue française, mais aussi un lieu de propagation de la religion chrétienne parmi les jeunes. Des citoyens de la région ont sollicité l’intervention des autorités pour mettre un terme à ces activités.
  • La région étant touristique, beaucoup de touristes étrangers s’y rendent chaque année, sous couvert des échanges culturels entre les jeunes, mais leurs desseins sont autres car ses pseudo touristes ne sont que des missionnaires au service de l’église.
  •  
  • Ennahar/ Adissia Merzouk/ Sayoud B./ Liamine B. Laïd M.
  •  

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!