Monde

CAN-2010: "les armes vont continuer à parler" à Cabinda

  •    “Nous sommes en guerre et tous les coups sont permis”, a ajouté le secrétaire général des Forces de Libération de l’Etat du Cabinda-Position militaire (Flec-PM), joint par téléphone à Paris, où il est exilé.
  •  
  •    Il a reproché au président de la Confédération africaine de football, Isaa Hayatou, d’avoir décidé de maintenir sept matches de la CAN dans l’enclave séparatiste.
  •  
  •    “Ca va continuer parce que le pays est en guerre, parce que M. Hayatou s’entête”, a-t-il dit.
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *