Les Verts d'AlgérieSports

CAN 2019 : Il l’avait dit, le sacré héros Djamel Belmadi l’a fait

C’est extraordinaire, c’est historique !

Algérie –  Au jour de sa nomination, le sélectionneur Djamel Belmadi l’avait bien annoncé qu’il allait chercher la coupe d’Afrique des Nations 2019 en terre égyptienne. Aujourd’hui, la parole est tenue et le sacre est décroché. Sacré tôlier.

un certain 18 août 2018, Djamel Belmadi s’est, effectivement, enthousiasmé d’aller chercher la CAN en Egypte. Alors qu’il vient d’être élu à la tête des Verts et avant de commencer son grand et profond chantier au sein de la sélection, la coach a déjà placé la barre trop haut. Il l’a dit.

 ‘’Peut être j’ai tort ce que je vais vous dire…Vous allez me prendre peut être pour un fou, mais je vais dire à mes joueurs que je vais gagner la Coupe d’Afrique’’, a, ainsi, déclaré lors de sa première sortie médiatique en tant que sélectionneur des Verts.

Dix mois plus tard, avec Belmadi l’Algérie a accroché sa deuxième étoile africaine après 29 d’attente. Il l’a fait.

‘’Moi, sans les joueurs, je ne suis absolument rien’’

Submergé par l’émotion, Djamel Belmadi était, sans doute, le plus heureux au monde.

L’occasion pour le sélectionneur algérien de nommé à la tête des Fennecs l’an dernier, de revenir sur ce moment émouvant : « c’est extraordinaire, c’est historique ! C’est la première CAN que l’on gagne en dehors de nos frontières. On a gagné en 1990, depuis ça a été un long passage, vide. Et ce pays, cette équipe… On a un pays de football, vous le savez, et on mérite, on mérite », a-t-il déclaré au micro de beIn Sports.

L’ancien capitaine des Verts a souligné et insisté sur ses hommes, ses guerriers ou les acteurs sur le terrain qui, eux en premier, le mérite leur revient.

‘’Moi, sans les joueurs, je ne suis absolument rien. On a tendance à l’oublier, ce sont eux qui sont les acteurs principaux. J’imagine qu’on a pu apporter, le staff technique et moi-même, notre pierre à l’édifice, faire en sorte de guider cette génération et ses joueurs talentueux. Mais derrière, ce sont eux qui sont à  l’intérieur (du terrain, ndlr) et qui jouent. Ce sont eux qui appliquent les consignes et ils les ont merveilleusement bien appliquées’’, a, d’ailleurs, conclu l’homme de 43 ans.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close