En directAlgérie

Canon de Baba Merzoug et tout le reste… Le rapport de Macron qui panique les musées Français !

Algérie – Le mythique Canon de Baba Merzoug (aussi appelé La Consulaire), et tant de vestiges, encore, de l’histoire algérienne « spoliés » par la France coloniale durant ses 132 ans de colonisation, revient dans l’actualité.

Ce sujet est, en effet, concerné par le rapport Sarr-Savoy, commandé par le Président Français, Emmanuel Macron, portant sur la restitution des œuvres d’Art à l’Afrique. Une demande présidentielle qui veut s’inscrire dans la droite ligne des déclarations d’Emmanuel Macron en Algérie sur la colonisation qualifiée de « crime contre l’humanité ». Ainsi, ce rapport doit être rendu, ce vendredi 23 novembre, à l’Élysée à l’intention du président Français.

« Dans le principe, à de très rares exceptions près, il propose de tout rendre ». C’est ce que rapporte, en exclusivité, le site français Le Point, dans son édition de ce mardi, 20 novembre.

Panique dans le Marché de l’Art Français…

Selon l’AFP, ce rapport fait l’effet d’un véritable séisme dans les milieux des musées et galeries français. Sans surprise, si on considère que c’est en centaines de millions d’euros que se chiffrent les  importantes collections africaines exposées dans plusieurs musées de l’Hexagone. 

« Le rapport Savoy-Sarr raconte les spoliations à travers l’histoire mondiale. Il évalue la part de la France, dresse un premier inventaire des œuvres spoliées, fait le récit des tentatives des pays africains pour se réapproprier leur patrimoine. Il analyse, également, les questions juridiques qui se posent. Et énonce un certain nombre de recommandations pratiques pour la mise en œuvre des restitutions ». C’est ce qu’indique l’éditeur Philippe Rey, dont les propos sont rapportés, ce mardi 20 novembre, par le quotidien « Le Figaro ».

Ce dernier ajoute : « On compte actuellement dans les collections publiques françaises au moins 88.000 objets provenant de l’Afrique subsaharienne ».

Les 158 objets Algériens en question..

Il est bon à savoir que 158 objets appartenant au patrimoine mémoriel de l’Algérie sont conservés en France. Et ce, depuis l’époque coloniale. Ainsi, parmi ces objets précieux figure le mythique canon surnommé « Baba Merzoug ». Ce dernier pèse 12 tonnes, et sa longueur est de 7 mètres. Il s’agit d’un butin de guerre qui fut ramené le jour même de la prise d’Alger, le 5 juillet 1830, par l’amiral Guy Duperré. Il se trouve depuis 1833 érigé en colonne dans la cour de l’arsenal de Brest.

Selon les historiens, ce canon, dont la portée est exceptionnelle pour l’époque, a été fabriqué par un fondeur vénitien en 1542. Et ce, sur une commande du Turc pacha Hassan, fils et successeur de Kheirredine Barberousse.

Lire aussi : Une commission algérienne pour reconnaître les crânes d’Algériens conservés en France

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close