Monde

Centrafrique: la présidente veut le maintien des forces françaises jusqu'en 2015

La présidente centrafricaine de transition Catherine Samba Panza souhaite que l’intervention militaire française dans son  pays soit prolongée jusqu’aux élections prévues en février 2015, ont annoncé  lundi des parlementaires français à la presse à Bangui.  "La présidente de transition nous a dit qu’il faut qu’ils (les soldats  français) restent jusqu’aux élections, c’est-à-dire le début 2015", a déclaré la présidente de la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée  nationale, Elisabeth Guigou, qui conduit une délégation de neuf parlementaires  à Bangui.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!