En direct

Céréales: baisse de près de 20% de la facture d'importation sur les neuf mois

 

 La facture d’importation des céréales (blé, maïs et orge) a baissé de près de 20% durant les neuf premiers mois de 2016 par rapport à la même période de 2015, malgré une légère hausse des quantités importées, a appris l’APS auprès des Douanes.

 Ainsi, la facture d’importation des céréales a reculé à 2,05 milliards de dollars (mds usd) entre janvier et fin septembre 2016 contre 2,56 mds usd à la même période de 2015 (-19,9%), précise le Centre national de l’informatique et des statistiques des douanes (CNIS).

 En revanche, les quantités importées ont légèrement augmenté à 10,01 millions de tonne (mt) contre 9,93 mt (+0,84%) entre les deux périodes de comparaison.

 Par catégorie de céréales, la facture d’importation des blés (blés tendre et dur) a reculé à 1,31 md usd contre 1,79 md usd (-26,5%), pour des quantités de 5,99 mt contre 6,17 mt (-3%).

 Pour le blé tendre, la facture d’importation s’est réduite à 878,82 millions usd contre 1,22 md usd (-28,13%), alors que les quantités importées ont reculé à 4,57 mt contre 4,95 mt (-7,7%).

 Concernant le blé dur, la facture a également baissé à 437,75 millions usd contre 567,71 millions usd (-23%) malgré une augmentation des quantités importées qui se sont établies à 1,42 mt contre 1,22 mt (+16,3%).

 Quant au maïs, les importations se sont chiffrées à 602,71 millions usd contre 635,58 millions usd (-5,2%) avec un volume importé de 3,25 mt contre 3,14 mt (+3,52%).

 L’orge a enregistré une baisse de la facture qui est passée à 135,54 millions usd contre 139,08 millions usd (-2,55%) mais avec une quantité importée en hausse en passant à 767.734 t contre 611.922 t (+25%).

 La baisse de la facture globale des céréales malgré une hausse des quantités importées s’explique par le recul des cours sur les marchés mondiaux des céréales, constaté depuis 2015 à la faveur de stocks abondants et de bonnes récoltes mondiales.

 Il est d’ailleurs constaté que sur les 7 premiers mois de l’année, les prix à l’importation par l’Algérie ont reculé à 332 dollars/tonne (usd/t) pour le blé dur (baisse de plus de 31% par rapport à la même période de 2015), à 192 usd/t pour le blé tendre (-25%) et à 183 usd/t pour le maïs (-11,3%).

 En outre, l’organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a indiqué que l’indice des prix mondiaux des céréales a chuté de près de 2% en septembre dernier par rapport à août et a affiché une baisse de près de 9% par rapport à septembre 2015.

 Les perspectives favorables en ce qui concerne les céréales de base devraient faire baisser leur prix à un niveau record jamais vu depuis six ans, a-t-elle prédit.

 La production mondiale de céréales devrait atteindre cette année quelque 2,569 milliards de tonnes, soit une hausse de 1,5% par rapport à l’année précédente.

 La FAO a revu ses prévisions à la hausse pour la production mondiale de blé, qui devrait atteindre 742,4 millions de tonnes, aidée par des augmentations en Inde, aux Etats-Unis et en Russie, pays appelé à  remplacer l’Union européenne en tant que plus grand exportateur de céréales.

 Or, selon la FAO, l’utilisation totale de blé ne devrait atteindre que 730,5 millions de tonnes.

 Pour rappel, la facture d’importation des céréales par l’Algérie en 2015 avait été de 3,43 milliards de dollars (contre 3,54 mds usd en 2014), avec des quantités importées de 13,67 millions de tonnes (contre 12,3 millions de tonnes en 2014).

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!