Economie

Chute des cours du pétrole: La pire année depuis 2008

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le baril de référence (WTI) pour livraison en février a cédé 85 cents à 53,27 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), soit un plus bas en clôture depuis le 1er mai 2009 et portant sa chute sur l’ensemble de l’année à environ 46%.

 

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a terminé à 57,33 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE), retrouvant des niveaux inédits en clôture depuis cinq ans et demi également et affichant une baisse de 48% sur l’année.

Cette dernière chute des prix est une "fin tout à fait adaptée à l’année qui vient de se dérouler", a estimé James Williams, expert en énergie de WTRG Economics.

Déstabilisant les marchés financiers et les économies de nombreux pays producteurs comme le Venezuela ou la Russie, les prix du pétrole ont enregistré leur plus fort recul depuis 2008, lorsqu’en pleine crise financière ils avaient perdu plus de la moitié de leur valeur.

"Ce qui surprend, c’est la vitesse à laquelle les prix sont tombés" depuis la mi-juin particulièrement, "lorsqu’il est apparu que la production nord-américaine devenait plus importante que nécessaire pour subvenir à la croissance des besoins mondiaux sur l’année, créant une situation de surplus", a relevé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

A plus de 9 millions de barils par jour (mbj), la production de brut des Etats-Unis se situe à des niveaux records depuis au moins trente ans.

"Et c’est aussi le cas désormais pour la production d’essence et de produits distillés", sur une base hebdomadaire, a relevé M. Lipow.

En effet, quelques 10,2 mbj d’essence ont été produits au cours de la semaine achevée le 26 décembre et quelque 5,3 mbj pour les produits distillés, des sommets depuis au moins 1982, date des premières statistiques hebdomadaires du département de l’Energie américain (DoE).

Face à cet essor, la perspective d’une augmentation de l’offre libyenne ou irakienne s’ajoutant à un climat morose du côté de la demande, avec une activité économique encore vacillante en zone euro et des signes de ralentissement en Asie, sans compter un regain de vigueur du dollar, ont peu à peu convaincu les investisseurs de fuir ce marché en masse.  

    

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *