EconomieAlgérie

Cimenterie de Djelfa : Haddad fait appel au chinois CBMI, le nouveau front de l’empire

Algérie – 4500 tonnes de ciment par jour. C’est l’ambition de la nouvelle ligne de production de l’usine de ciment de Djelfa. Pour ce faire, Ali Haddad patron d’ETRHB, qui en est l’associé majoritaire, fait appel à la société d’ingénierie chinoise, CBMI.

Les travaux devraient durer environ 19 mois. Ainsi, la mission de CBMI porte sur les travaux d’ingénierie, l’équipement et l’approvisionnement en structures d’acier. Mais aussi sur la construction civile, la formation et la mise en service.

« Il s’agit du dernier en date d’un certain nombre de projets remportés par CBMI en Algérie, à la suite de contrats avec LafargeHolcim, le Groupe GICA, le Groupe Biskria et le Groupe Kougc ». C’est ce que rapporte le site Word Cement.

“La signature du contrat renforce davantage la position de CBMI en tant que société ayant la plus grande part de marché du ciment en Algérie”, a indiqué la société.

Lire aussi : Exclusif- Haddad cède au prix symbolique la cimenterie de Djelfa aux chinois

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!