Monde

Cinq extrémistes se comportant en police religieuse arrêtés à Tanger

Ces cinq personnes, dont l’identité n’a pas été précisée, sont des "extrémistes" soupçonnés d’avoir commis "des agressions à l’aide de bâtons et d’armes blanches dans plusieurs quartiers" de cette ville de plus d’un million d’habitants, située sur le détroit de Gibraltar, selon le ministère.

Ils entendaient faire la "promotion de la vertu et la prévention du vice", d’après la même source.

En septembre, les forces de l’ordre avait déjà démantelé un réseau similaire à Tanger, une ville réputée conservatrice. Il s’agissait d’une "police religieuse autoproclamée", soupçonnée notamment d’avoir agressé un passant qui consommait de l’alcool, selon des informations de presse.

"Proches du courant salafiste", ses membres avaient été interpellés à Bni Makada, un quartier déshérité de la ville, où ils perpétraient des agressions contre des citoyens "à l’aide d’armes blanches, de bâtons et de cagoules".

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!