Monde

Cisjordanie: démantèlement d'une colonie sauvage israélienne

Une colonie sauvage de Cisjordanie,  constituée de deux baraquements, a été démantelée dans la nuit de jeudi à  vendredi par la police et l’armée israéliennes, a indiqué une porte-parole de  la police.    Des soldats et des gardes-frontières ont rasé les baraquements de la  colonie d’Or Zion, proche de la ville palestinienne de Ramallah, a affirmé à  l’AFP la porte-parole, Louba Samri, précisant que l’évacuation des six jeunes  colons qui se trouvaient sur place s’était déroulée sans incident.    Les baraquements installés par des colons à Oz Zion ont été détruits par  les autorités à plusieurs reprises, la dernière fois en mars, mais à chaque  fois reconstruits.    Par ailleurs, une maison où des colons s’étaient installés depuis 2001 dans  le marché de Hébron (sud), dont les commerçants palestiniens avaient été  chassés par un ordre militaire israélien, a été évacuée par ses occupants cette  semaine, avant l’échéance d’une décision de la Cour suprême israélienne.    La Cour avait donné en décembre jusqu’au 24 avril aux colons pour quitter  la maison, qu’ils avaient baptisée "Beit Ezra" (maison d’Ezra), en référence au  nom d’une famille juive à laquelle appartenait le terrain avant 1948, selon  l’ONG anticolonisation La Paix Maintenant.    Dans son dernier rapport hebdomadaire, le Bureau de coordination des  Affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) signale en outre "le démantèlement par  les autorités israéliennes d’une série de barrières construites par des colons  israéliens autour de terres privées palestiniennes près des implantations  d’Ofra et de Givat Binyamin", dans la région de Ramallah.    Quelque 360.000 colons juifs habitent dans des implantations en  Cisjordanie, considérées comme illégales par la communauté internationale,  qu’elles aient été autorisées ou non par le gouvernement israélien. 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close