Monde

Cisjordanie : L’armée israélienne étend son offensive pour briser le Hamas

   L’offensive, d’abord concentrée sur le sud de la Cisjordanie, lieu de l’enlèvement le 12 juin, sans revendication fiable, a gagné la région de Naplouse, dans le nord du territoire, où 41 "suspects" ont été arrêtés, portant à plus de 200 le nombre de Palestiniens appréhendés en cinq jours.

   "La bataille est complexe et continue, elle ne date pas d’aujourd’hui et ne finira pas de sitôt", a prévenu le commandant de la région militaire israélienne Centre, qui couvre la Cisjordanie, le général Nitzan Alon, assurant néanmoins que le Hamas sortirait de cet assaut "affaibli tactiquement et stratégiquement".

   "Il faut faire de la carte de membre du Hamas un ticket direct pour l’enfer", a affirmé le ministre de l’Economie Naftali Bennett, chef du parti national-religieux Foyer juif et membre du cabinet de sécurité, qui regroupe les principaux membres du gouvernement.

   Cette instance a décidé mardi de "continuer à augmenter la pression sur la machine du Hamas", a indiqué à l’AFP un responsable israélien sous le couvert de l’anonymat, précisant qu’une des mesures envisagées portait sur le durcissement des conditions de détention de ses membres.

   Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a imputé le rapt au mouvement islamiste, pressant la communauté internationale "d’appeler le président Abbas à mettre fin à son pacte avec le Hamas", lors d’une rencontre avec l’envoyé spécial du Quartette pour le Proche-Orient (ONU, Etats-Unis, Union européenne et Russie) Tony Blair.

   Israël dénonce à cor et à cris la réconciliation entre le Fatah du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le Hamas, qui a donné naissance le 2 juin à un gouvernement transitoire composé de personnalités indépendantes.

   Des militants du Fatah et des officiers des forces de sécurité palestiniennes ont également été arrêtés dans le camp de réfugiés de Balata, à Naplouse.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close