En direct

Combats entre sunnites et alaouites au Liban: 28 morts en six jours


     Vingt-huit personnes ont trouvé  la mort en six jours dans des combats entre sunnites et alaouites à Tripoli,  dans le nord du Liban, les violences les plus meurtrières depuis des années, a  affirmé samedi une source de sécurité libanaise.    Au total, 204 personnes ont également été blessées dans ces affrontements  opposant les habitants du quartier sunnite de Bab el-Tebbaneh, favorables aux  rebelles syriens, à ceux du secteur alaouite de Jabal Mohsen, qui soutiennent  le régime de Damas, selon cette source.    Quatre résidents de Bab al-Tebbaneh, vraisemblablement des combattants,  sont morts dans la nuit de vendredi à samedi, dont un des suites de ses  blessures, tandis qu’une personne a été tuée à Jabal Mohsen, a précisé cette  source.    Comme à l’accoutumée après une nuit de violences, les combats se sont  calmés à l’aube et seuls les tireurs embusqués étaient en action samedi matin.    Des roquettes RPG, des mortiers, des obus et armes automatiques sont  utilisés dans les accrochages, qui ont débuté dimanche dans la deuxième ville  du Liban.    La journée la plus sanglante a été celle de jeudi, avec 11 morts. 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close