Monde

Commission d'enquête parlementaire sur les événements de Laâyoune

  •     Selon un communiqué du parlement, la commission va également enquêter sur  "les actes de violence qu’a connus récemment la ville de Lâayoune (ndlr: Sahara occidental)".
  •  
  •    "C’est la première fois qu’une commission d’enquête parlementaire marocaine travaillera au Sahara (occidental) et la sixième dans l’histoire du Maroc", a déclaré à l’AFP Sâad-Eddine Othmani, député du parti Justice et développement (PJD, opposition islamiste) et l’un des vice-présidents de la commission.
  •  
  •    Composée de 13 députés dont quatre de l’opposition, la commission doit rendre ses conclusions dans un délai maximum de six mois, selon le règlement intérieur du parlement.
  •  
  •    "Parmi les objectifs de cette commission, qui travaillera pendant au moins 45 jours, figure la délimitation des responsabilités dans ce qui s’est passé à Lâayoune depuis l’implantation des premières tentes jusqu’aux événements qui ont suivi le démantèlement du camp", a ajouté M. Othmani.
  •  
  •    En décembre 2008, une commission parlementaire s’était rendue à Sidi Ifni (sud) après des affrontements le 7 juin précédent entre les forces de l’ordre et des diplômés chômeurs qui avaient bloqué le port de cette localité.
  •  
  •    "Lors des incidents, il n’y a pas eu de mort ou de viol au regard du code pénal marocain et des conventions internationales afférentes aux droits de l’Homme", avait conclu le rapport de la commission parlementaire rendu public le 17 septembre suivant.
  •  
  •    Le règlement intérieur du parlement précise que les conclusions de la commission d’enquête n’ont aucun caractère contraignant, et ne conduisent pas "systématiquement au déclenchement d’une procédure judiciaire ".
  •  
  •    Le 25 novembre, le Parlement européen s’est déclaré "favorable" à une enquête des Nations unies sur les "violents incidents" qui ont accompagné le 8 novembre le démantèlement par les forces marocaines d’un camp de quelque 15.000 Sahraouis contestataires.
  •  
  •    Dimanche, lors d’une importante manifestation à Casablanca, le Maroc a dénoncé cette décision du parlement européen, accusant le Parti populaire espagnol (PP, oposition) d’être "derrière" celle-ci. 
  •  
  •    Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé en 1975 par le Maroc. 
  •  
  •    Le Polisario, soutenu notamment par l’Algérie, réclame un référendum d’autodétermination, sous l’égide de l’ONU, qui laisserait aux Sahraouis le choix entre trois options: rattachement au Maroc, indépendance, ou autonomie sous souveraineté marocaine.
  •  
  •    Le Maroc propose un plan de large autonomie sous sa souveraineté et refuse toute idée d’indépendance.
  •    
  • Ennaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!