PolitiqueAlgérie

Conférence nationale : Les constantes principales de la Constitution ne seront pas discutées (Louh)

Algérie – Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, est revenu aujourd’hui, lundi 11 février, sur le message adressée hier à la nation par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Par ce message, le Chef de l’Etat a fait part de sa candidature pour un nouveau mandat présidentiel.

Interrogé sur la « conférence nationale inclusive » dont a parlé le Président de la République dans son message, Tayeb Louh a affirmé que les recommandations de celle-ci seront soumises au Chef de l’Etat. Ce dernier a promis la tenue de la conférence nationale cette année, s’il est élu.

Le ministre de la Justice affirme, cependant, que les principales constantes de la Constitution algérienne ne seront pas discutées lors de la conférence nationale inclusive. Il estime, en outre, que cela permettra de renforcer le contrôle de l’autorité législative (députés) sur le pouvoir exécutif (gouvernement).

Par ailleurs, Tayeb Louh assure que toutes les garanties sont réunies pour une élection présidentielle transparente et crédible.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close