En direct

confirmation de la détention préventive de l'ex-président Moubarak

 La justice égyptienne a confirmé lundi  que le président déchu Hosni Moubarak devait être maintenu en détention  préventive, malgré une décision de le placer en liberté conditionnelle, a  rapporté l’agence officielle Mena. a cour pénale du Caire "a accepté un appel déposé par le Parquet général  et a ordonné que Hosni Moubarak reste en prison pour les besoins de l’enquête  sur les accusations d’enrichissement illégal", selon l’agence. M. Moubarak, contraint à la démission par un soulèvement populaire début 2011, doit être rejugé à partir du 11 mai pour complicité dans le meurtre de  manifestants et corruption. Détenu dans un prison du sud du Caire, il est cité dans au moins trois  affaires: l’une concerne le meurtre de manifestants début 2011, les deux autres des dossiers de corruption. La justice avait ordonné le 15 avril sa libération conditionnelle dans le  cadre de l’affaire des meurtres, pour avoir passé plus de deux ans en détention  préventive. Mais il est resté en prison car le Parquet l’a récemment placé en détention pour de nouvelles accusations de corruption. Un tribunal a ensuite ordonné le 20 avril sa libération dans le cadre du procès pour corruption, mais il restait incarcéré dans le cadre d’une autre affaire, selon son avocat.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close