Société

Constantine : 65 affaires de criminalité résolues grâce aux empreintes digitales

Le système d’identification automatique par empreintes digitales, ou Automated Fingerprint identification system (AFIS), mis en service depuis mars 2013 à Constantine, a permis de résoudre à ce jour 65 affaires de criminalité, a indiqué jeudi le chef de sûreté de wilaya, Mustapha Benaini. Cet outil technologique utilisé par les services de police a été "d’un apport considérable" dans la résolution des affaires de criminalité traitées par la sûreté de wilaya, a souligné le même responsable, précisant à l’APS que de mars à décembre 2013, une soixantaine de cas ont été résolus par ce nouveau système de pointe. Sur les 60 affaires traitées durant cette période, 35 cas sont liés à des vols, 20 à l’usurpation d’identité et cinq (05) affaires aux faux et usage de faux, a détaillé le chef de sûreté de wilaya, précisant que parmi les affaires solutionnées figurent des cas remontant aux années 2004, 2006 et 2008. De janvier 2014 à ce jour, cinq (05) affaires criminelles datant des années 2008, 2010, 2011 et 2012 ont été résolues grâce à ce système moderne dont l’utilisation est appelé à ce généraliser "prochainement" dans toutes les sûretés de daïra de la wilaya, a affirmé Benaini. Le système d’identification automatique par empreintes digitales a permis de solutionner en 2013, dans 15 wilayas dans l’est du pays, près de 300 affaires sur les 2.945 affaires traitées par AFIS, a-t-on indiqué. Mettant en relief l’importance de ce système, dont la mise en service s’inscrit au titre des efforts de modernisation de la police algérienne, le chef de sûreté de wilaya a également souligné "l’impact de ce dispositif en cas de calamités et de catastrophes naturelles dans la mesure où il permet l’identification des corps en un temps record". L’AFIS permet à la fois d’effectuer en quelques minutes une recherche sur les traces des 10 doigts et sur celles relevées sur des scènes de crime et d’identifier une personne de manière fiable grâce à une vérification de deux ou de 10 doigts, a précisé Benaini.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *