En direct

«Contrebande au nom de l'islam», dernière publication de Anis Rahmani

  • Le livre retrace pour la première fois, la vie de l’instigateur de ces enlèvements, « Abdelhamid Abou Zeid, » l’algérien, de son vrai nom Ghadir Mohammed, révèle la véritable identité de ce dernier, et retrace son parcours et sa vie dans la région de Debdab dans la wilaya d’Illizi jusqu’à aujourd’hui, à travers ses aventures dans le monde de la contrebande et dans le parti dissous le Front islamique du salut.

  • L’auteur, dans le nouveau livre, se base sur les témoignages des personnes les plus proches qui ont vécu à ses côté ainsi que ceux des membres de sa famille et comment un enfant égaré dans une ferme isolée de la commune de Debdab à est devenu une préoccupation de la presse internationale et les différents services de sécurité pour ses enlèvements dans le désert, et ses demandes de grosses sommes d’argent qui lui sont versé sous forme de rançons.

  • Cet ouvrage de plus de 220 pages présente avec des documents et des photos, les opérations d’enlèvements et leurs évolutions ces dernières années. Il relate avec précision les opérations de kidnapping et le processus de libéralisation des otages.
  • l’auteur retrace aussi pour la première fois les circonstances de la mort de l’otage français Michel Germaneau, qui a été enlevé à la fin avril dernier par l’organisation « Al-Qaïda au Maghreb islamique », avant de mourir pour cause de manque de médicaments et les conditions difficiles auxquelles il a été soumis pendant lors de sa détention et non exécuté, comme prétendait l’organisation terroriste, en réponse à l’opération militaire franco-mauritanienne dans le nord du Mali le 22 Juillet dernier.
  • Le livre traite, par la recherche et l’analyse, l’histoire de la relation entre « le Groupe salafiste pour la prédication et le combat », et « Al Qaïda du Djihad », dirigée par Oussama ben Laden et Ayman al-Zawahiri et traite aussi des contacts entre les deux parties depuis son évolution jusqu’à ce qu’il obtienne le nom Al Qaïda dans la région de l’Afrique du Nord à la fin 2006.

  • L’auteur du livre "Al-Qaïda au Maghreb islamique" revient sur les conditions de vie des ravisseurs et les otages dans le nord du Mali et comment les deux parties vivaient ensemble pendant plusieurs semaines, voire des mois et aborder en détail les conditions de détention et le quotidien des ravisseurs et de leurs otages.

  • Le nouveau livre est le deuxième du genre par le collègue Mohammed Mokaddem (Anis Rahmani) après son premier livre publié en 2002, qui traite du parcours des «Afghans algériens – de la Djamaâ à Al-Qaïda»
    Ce qui caractérise ce nouveau livre publié par Casbah Editions à Alger, est que le livre est divisé en deux parties ; la première est une analyse de l’évolution de la situation des groupes armés islamistes en Algérie et leur évolution à l’intérieur. La deuxième partie du livre passe en revue la biographie sous forme de fiction, du « Prince du désert » comme le désigne la presse française, « Abdelhamid Abou Zeid » retrace dans les moindres détails son caractère et révèle les circonstances dans lesquelles il a grandi et qui ont façonnés son personnage depuis son enfance.
  • Dans un autre chapitre, le livre donne une importance particulière à la relation de l’organisation terroriste avec les États-Unis d’Amérique et la France et la façon dont cette relation a évolué dans la littérature de l’organisation armée au cours des années qui ont suivi la création du « Groupe salafiste pour la prédication et le combat, » vers la fin de 1998.
  •  
  • M. Ramzi

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close