En direct

Contrôle qualité et emballage : plus de 20% des échantillons non conformes aux normes

Plus de 20% des échantillons analysés par le Centre algérien du contrôle de la qualité et de l’emballage (CACQE) au 1er trimestre de l’année en cours ne sont pas conformes aux normes, a-t-on appris dimanche auprès du directeur général de ce centre, Djamel Abbad.

"Le nombre total des échantillons analysés par les laboratoires du CACQE durant les trois premiers mois de 2012 s’élève à 3.861, dont 803 cas de non-conformité, soit un taux de 20,8%", a indiqué à l’APS M. Abbad, estimant que le nombre total du contrôle analytique pourrait s’élever à 15.000 échantillons à la fin 2012.

Les taux de non-conformité les plus élevés enregistrés durant cette même période concernent essentiellement le lait (pasteurisé, en poudre ou pour enfant), le fromage fondu, le yaourt, les œufs, selon les précisions du directeur qui a ajouté que la majorité de ces cas était due au manque de conditions d’hygiène et de conservation.

Il a rappelé, toutefois, qu’à Naâma, une importante quantité de lait en poudre entier contenant des bactéries nuisibles à la santé, avait été retirée au mois de janvier du marché par les services de contrôle de la qualité, soulignant que cette opération s’étendait à l’ensemble du territoire national.

Cette opération intervient après une annonce du ministère du Commerce faisant état de la détection de bactéries dans ce lait, et sur la base des résultats des analyses microbiologiques menées par le laboratoire de contrôle de la qualité et de la répression des fraudes de Naâma sur des échantillons de ce produit.

En 2011, le CACQE avait procédé à l’analyse de 11.940 échantillons contre 12.222 en 2009, une légère baisse qui s’explique par le fait que beaucoup d’opérateurs ont adapté leur mode de production aux règles définies, mais aussi en raison de la baisse des importations durant les neuf premiers mois du 2010, selon le DG du CACQE.

Le nombre des produits non conformes aux normes de qualité était de 2.453, soit près de 24% des 10.286 échantillons traités pour le compte des services de contrôle de la qualité.

Les produits concernent généralement les pâtisseries, les viandes et dérivés, les boissons, les ovoproduits (produits à base d’œuf), les produits d’entretien automobile et les appareils domestiques.

Les cas de non-conformité sont attribués essentiellement à la négligence et le non-respect des règles d’hygiène, la mauvaise conservation ou encore aux mauvaises conditions de stockage de la matière première, précise M. Abbad.

Pour la même période de référence, 1.447 échantillons étaient traités pour d’autres services extérieurs (police et gendarmerie) ainsi que 207 autres échantillons traités dans le cadre des études scientifiques.

Créé sous tutelle du ministre du commerce, le CACQE est un organisme à vocation scientifique et technique dont la mission principale est de gérer le réseau de la répression des fraudes.

A travers ses vingt laboratoires, il met ainsi à la disposition des services extérieurs chargés de la qualité, une capacité importante en matière de contrôle analytique afin de renforcer la promotion de la qualité.

 
 

Algerie – ennaharonline

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!