AlgériePolitique

Convocation d’Ouyahia et Loukal: La justice « ne doit pas obéir aux nouveaux maîtres »(Hanoune)

Algérie – Tout en se refusant de défendre tout responsable à quelque niveau que ce soit coupable de malversations ou de pillage des deniers publics, le parti de Louisa Hanoune estime qu’Ahmed Ouyahia et Mohamed Loukal doivent bénéficier du principe de présomption d’innocence.

Dans un communiqué diffusé ce dimanche, le Parti des travailleurs rappelle qu’il a « de tout temps combattu la corruption qui a gangrené les institutions de l’Etat au point de devenir une question de sécurité nationale. »

Le Secrétariat permanent du Bureau politique du PT (SPBP) s’interroge ainsi sur « le dysfonctionnement flagrant dans la procédure adoptée par la justice dans cette affaire car s’agissant de hauts fonctionnaires de l’Etat, c’est à la cour suprême que revient la prérogative de les juger et non à un procureur de première instance judiciaire. »

« Pour le PT qui a une morale politique et des principes intangibles, en tout état de cause qu’il s’agisse de A. Ouyahia ou de M. Loukal, qui doivent bénéficier du principe universel, constitutionnel de présomption d’innocence, le SPBP considère que la justice indépendante réclamée par la révolution ne saurait être liée à des règlements de comptes où se résumer à des opérations spectaculaires et encore moins à sacrifier quelques responsables sur l’autel du système en décomposition », indique le communiqué.

« Pour le SPBP, la justice longtemps otage des pratiques du système qui l’a mise sous l’autorité du pouvoir politique et de l’argent sale, ne doit pas obéir aux nouveaux maîtres du moment. Elle a besoin de sérénité absolue et d’une totale liberté pour qu’enfin, les magistrats puissent agir selon les seuls considérants principiels, à savoir la loi et ce que dicte la conscience de chacun d’entre eux », conclut le parti de Louisa Hanoune.

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. elle ferait mieux de se faire oublier tout en s inclinant devant la volonté populaire portant sur un changement radical du système qui l a nourri pour perdurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close