En direct

Copenhague propose l'arabe comme deuxième langue dans ses écoles

  •    « Il est très important que l’on propose aux élèves un choix de langues incluant l’arabe, car il a un besoin de donner un coup de pouce aux jeunes issus de pays pratiquant cette langue et renforcer ainsi leur éducation et intégration dans la société danoise » a souligné Bo Asmus Kjeldgaard à l’AFP.
  •  
  •    L’arabe, qui devrait être proposé dans toutes les écoles de la capitale danoise, ferait ainsi partie des disciplines soumises à un examen comptant pour l’accès au lycée, a-t-il ajouté.
  •  
  •    Dix pour cent (3.166) des 31.000 élèves des collèges de la capitale danoise ont l’arabe comme langue maternelle, selon la mairie.
  •  
  •    L’introduction de l’arabe, « outre de motiver un peu plus les élèves d’origine arabe », « constituera un grand avantage pour le commerce des entreprises danoises avec les pays arabes », a-t-il estimé.
  •  
  •    Celles-ci pourront ainsi avoir à portée de main du personnel maîtrisant cette langue, facilitant ainsi leurs exportations vers le monde arabe, selon le maire-adjoint.  
  •  
  •    Tout comme l’arabe, la mairie a décidé également de proposer l’espagnol comme deuxième langue étrangère, inscrite sur la liste des examens pour entrer au lycée.   
  •  
  •    La commune de Copenhague a demandé au ministère de l’Education l’autorisation de proposer ces langues à la rentrée scolaire en août aux élèves dès la septième année de scolarité.
  •  
  •    Les écoles (primaire et collèges) au Danemark sont gérées par les communes selon un cahier des charges du ministère de l’Education. Elles peuvent proposer des changements pertinents dans l’enseignement.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close