Monde

Corée du sud: L'héritier de Samsung accusé de corruption

 

Lee Jae-Yong, l’héritier présomptif de Samsung, est officiellement considéré comme un “suspect” dans le retentissant scandale de corruption qui a valu à la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye d’être destituée, ont annoncé mercredi les enquêteurs, a rapporté l’AFP.

M. Lee, vice-président de Samsung Electronics, fils du président du groupe Samsung Lee Kun-Hee et petit-fils de son fondateur, doit être entendu sur des accusations de corruption.

Lee Kyu-Chul, porte-parole de l’équipe d’enquêteurs indépendants qui travaille sur l’affaire a  déclaré aux journalistes qu’ils ont décidé d’interroger ”M. Lee” demain en qualité de suspect, précisant que celle-ci “se réservait la possibilité” de l’arrêter ultérieurement.

Ce scandale qui a provoqué une crise politique majeure en Corée du Sud porte fondamentalement sur l’influence dont a bénéficié une amie de 40 ans de la présidente

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!