Monde

Corée du Sud : le tourisme sinistré par l'épidémie de coronavirus Mers

L’épidémie de coronavirus Mers en Corée du Sud a sinistré l’industrie du tourisme avec une chute de 40% du nombre de visiteurs étrangers au mois de juin, révèlent des statistiques publiées mardi.

   L’année avait pourtant bien commencé pour le secteur avec une hausse de 10,7% du nombre de visiteurs au cours des cinq premiers mois par rapport à la même période de 2014. Mais le 20 mai un premier cas de contamination par le coronavirus Mers était diagnostiqué chez un homme de retour d’Arabie saoudite – l’épidémie a contaminé 186 personnes au total, dont 36 sont décédées.

   Les touristes asiatiques, qui représentent trois visiteurs étrangers sur quatre en Corée du Sud, ont dès lors décommandé en masse et le nombre de touristes internationaux a chuté de 41% en juin, selon l’Organisation touristique de Corée (KTO). Le nombre de visiteurs chinois s’est effondré de 45%, celui de visiteurs de Taïwan et de Hong Kong de 76 et 75% respectivement.

   Les touristes asiatiques, qui représentent trois visiteurs étrangers sur quatre en Corée du Sud, ont dès lors décommandé en masse et le nombre de touristes internationaux a chuté de 41% en juin, selon l’Organisation touristique de Corée (KTO). Le nombre de visiteurs chinois s’est effondré de 45%, celui de visiteurs de Taïwan et de Hong Kong de 76 et 75% respectivement.

   Aucun nouveau cas de Mers n’ayant été diagnostiqué ces deux dernières semaines, la Corée du Sud a décidé de lancer une campagne de reconquête en Chine et en Asie du Sud-Est. Les visas sont supprimés pour les touristes voyageant en groupe et le maire de Séoul, Park Won-Soon, s’apprête à faire une tournée chinoise passant par Pékin, Shanghaï et Canton, pour convaincre les voyagistes de revenir sur le marché.  

APS 
Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close