Monde

Corée du Sud: scandale de corruption au sein de centrales nucléaires

     La justice sud-coréenne a annoncé mardi  avoir mis en examen pour corruption 32 personnes travaillant au sein de  l’entreprise publique d’électricité nucléaire, accusées d’avoir touché des  pots-de-vin de la part de fournisseurs.    Parmi les personnes inculpées figurent 23 hauts cadres et ingénieurs  travaillant au sein de Korea Hydro and Nuclear Power, accusées d’avoir touché  des pots-de-vin, a indiqué le bureau du procureur de la ville de Ulsan  (sud-est).    Selon l’accusation, les inculpés ont empoché un total de 2,22 milliards de  wons (1,58 million d’euros) en aidant des fournisseurs à décrocher des contrats  avec l’établissement public d’électricité nucléaire.    Un ingénieur de 52 ans, travaillant à la centrale de Gori (près d’Ulsan),  la plus ancienne du pays, a touché à lui seul 450 millions de wons, selon la  justice.    Sept salariés de fournisseurs et deux intermédiaires ont également été  arrêtés et mis en examen.    "Cette affaire confirme une corruption structurelle, telle que les  pots-de-vin, les appels d’offres faussés et des avantages indus au sein d’une  des plus grosses entreprises publiques du pays", a déclaré à la presse le  procureur Koo Bon-Jin.    La Corée du Sud compte 21 réacteurs nucléaires, qui lui fournissent 35% de  sa consommation électrique.

 
 
 

Algerie – ennaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!