Sports

Coupe de l'UNAF: Le MC Alger en finale

  • Le vieux club algérois doit sa qualification pour la finale de la compétition, qu’il jouera face au Club Africain de Tunis, à sa précieuse victoire (1-0) acquise lors du match aller à Tripoli. Devant une équipe libyenne décidée à remonter son léger retard et auréolée par sa victoire obtenue à Rabat face au club marocain du FUS Rabat (1-0) en demi-finale de la Coupe de la Confédération, les joueurs du MCA ont livré une vraie bataille sur le terrain, en dépit de l’agressivité et l’engagement physique de l’adversaire tout au long de la rencontre.
    Après le traditionnel round d’observation, les Algérois se sont offert la 1ère occasion nette du match, lorsque Youssef Sofiane l’auteur du but inscrit à Tripoli, bien servi par Amroun, s’est infiltré dans la surface libyenne avant de tirer sur le petit filet. Toutefois, les joueurs mouloudéens ont eu du mal à combiner leurs actions devant l’agressivité de l’Ittihad, qui a provoqué la sortie sur blessure de Hamza Koudri, remplacé par Bouchama puis de Babouche en 2e mi-temps.
  • Le MC Alger s’est procuré durant cette période une autre belle occasion de scorer, à la 33e minute, suite au fauchage de l’attaquant Amroun à la limite des 18 m, qui obtient un coup franc tiré sur le poteau par Ammour. Les Libyens ont eu pour leur part une seule occasion franche à la 43e minute lorsque Ezzouai reprend de la tête une balle qui passe au-dessus de la transversale.
  • Le même scénario s’est reproduit en 2e mi-temps, où les Algérois se sont créé deux nettes occasions qui auraient mérité un meilleur sort, si Amroun s’était mieux concentré. Dés la reprise, il a hérité une belle passe de Sofiane, mais le gardien Samir Abboud intercepte la balle, et sauve son équipe d’un but certain (46). Ensuite à la 68e minute, il reprend de la tête un coup-franc, mais sa reprise passe au dessus de la barre transversale.
  • L’incorporation de Mokdad et Douadi a insufflé un sang nouveau à l’équipe qui a su gérer la suite de la partie, en défendant jalousement son précieux acquis, tout en menant des contres dangereux par Sofiane, Amroune et Douadi, sans qu’ils soient couronnés de succès.
  • Le forcing effréné des Libyens en fin de match n’a rien donné, et avec un grand soulagement que les joueurs mouloudéens accueillirent le coup de sifflet libérateur de l’arbitre marocain Khallil Rouissi qui a brandi trois cartons jaunes pour chaque équipe.
  •  
  • Ennaharonline/ APS

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!