SociétéAlgérie

Cours de soutien : C’est un « danger » pour les élèves ! ( psychologue)

 Algérie – Les cours de soutien en dehors de l’école est devenue le souci numéro un pour la ministre de l’Éducation Nationale, Nouria Benghabrit et semble être « plus grave » que la violence en milieu scolaire, estime le psychologue Rabeh Loucif.

Dans une intervention sur Ennahar TV, le psychologue Rabeh Loucif regrette le fait que l’élève, par la force des choses, n’aura plus confiance en lui ,en pensant qu’il ne puisse pas réussir sans les « cours de soutien ».Or la clé de la réussite est la confiance en soi . »On peut maitriser  la violence, mais on ne peut pas maitriser l’élève qui dépend des cours de soutien dès sa première année primaire »  !  » Et c’est là le danger ! Cela signifie, malheureusement que l’école algérienne est en faillite » !,a t-il regretté.

Faisnt le point,le psychologue Rabeh Loucif insiste sur l’amélioration de la relation élève –enseignant. »Très souvent l’enseignant ignore l’état psychique de son élève »! a t-il déploré. D’où il plaide pour une « formation continue » des enseignants en pédagogie.

Selon lui, il nécessaire d’introduire un règlement interne au sein de l’école obligeant l’élève, notamment les candidats au baccalauréat à respecter le « volume horaire », éviter l’absentéisme et ainsi  » à ne pas compter sur les cours en dehors de l’école ».

Pour rappel, Me Benghabrit a tracé hier samedi une nouvelle feuille de route pour son secteur, en misant sur la « lutte  contre la violence » et en mettant en garde les enseignants contre certaines attitudes qui ternissent leurs images et portent un préjudice sur la stabilité de l’école .

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close