En directAlgérie

Crash de Boufarik : Il avait 22 ans, Fethi, « un martyr » parmi 257

Algerie – « Fethi avait 22ans. Il avait toute la vie devant lui. Il est parti brutalement. Dieu en a voulu ainsi ». C’est là, l’émouvant témoignage que fait Boualem Merzouk, à la télévision Ennahar.

Il s’agit du frère de Fethi Merzouk une des victimes de la terrible tragédie aérienne qui a frappé l’Algérie, en ce mercredi noir de printemps.

Son espoir, dit-il,  est de voir Fethi et toutes les autres victimes, hissés en « symbole » de cette terrible épreuve qui a endeuillé 40 millions d’Algériens. Ce matin du 11 avril 2018, durant lequel l’Algérie vivra la plus meurtrière catastrophe aérienne de son histoire.

L’hôpital de Ain Naadja était bondé de monde ce jeudi matin. Des familles sont venues des quatre coins du pays pour récupérer les restes de leurs proches emportés par le crash du vol Alger-Tindouf qui a fait 257 victimes.

Ils devront pourtant attendre. Un autre supplice. L’identification des victimes n’ayant débuté qu’hier mercredi. Et certains cas gravement mutilés rendent l’opération complexe.

Lire aussi : Crash de Boufarik : A défaut de condoléances, le Maroc politise la tragédie

Le temps de l’identification, l’autre supplice pour les familles

L’identification des victimes répond à une procédure suivant l’Etat des corps. C’est ce qu’indique le Professeur Rachid Belhadj, chef de service de la médecine légale au CHU de Mustapha Pacha.

« On commence d’abord par les méthodologie simple », expliquait-il ce jeudi matin, alors qu’il était interrogé sur le sujet par la radio nationale.

« C’est-à-dire par l’identification par les objets personnels. Tels que vêtement, objets en métal blanc ou jaune. Puis on va passer à une deuxième étape de l’identification par les signes particuliers. Il y a au moins 20 signes particuliers qu’on doit étudier », poursuit-il.

Enfin, dit-il, « pour ce qui est des corps carbonisés ou gravement mutilés, les médecins légistes procèdent à des examens ADN ».

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close