Monde

Création à Nouakchott d'un centre stratégique sur la sécurité dans le Sahel

  •    Ce centre entend "faire examiner par des experts et des chercheurs les réponses adéquates aux graves défis constitués en particulier par le terrorisme et la criminalisation des économies" a-t-il annoncé à l’AFP.
  •  
  •    M. Ould Abdallah, qui a conduit plusieurs missions de paix en Afrique pour le compte de l’ONU, estime que les défis sont d’autant plus importants qu’il y a dans cette région de "grandes opportunités économiques, en particulier dans le domaine minier".
  •  
  •    Selon lui, la situation est "compliquée par la crise libyenne" qui s’accompagne d’une dissémination d’armes dans toute la région et de trafics en tout genre, ce qui "exige une approche cohérente tant au niveau de la réflexion que des actions".
  •  
  •    Les activités du centre, basé à Nouakchott, vont "couvrir la zone sahélo-saharienne" et traiteront des domaines "liés aux questions de défense et de sécurité, à la violence armée et au terrorisme, à la compétition pour les ressources d’énergie", en particulier les hydrocarbures et l’uranium.
  •  
  •    "Le Centre vise à aider la région et l’ensemble de ses partenaires internationaux, publics et privés, et ceux des sociétés civiles nationales,  universités, forums et observatoires, à coopérer davantage pour la sécurité et la prospérité du Sahel-Sahara", a-t-il affirmé.
  •  
  •    Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui a ses racines en Algérie, dispose de bases au Mali d’où elle opère dans plusieurs pays de la bande sahélo-saharienne où elle commet des attentats, des rapts, essentiellement d’Occidentaux, et se livre à divers trafics.     
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!