En directAlgérie

Création de plus de 20 000 micro-entreprises et 400 000 postes d’emploi durant l’année 2018

Algérie-Le ministre du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, Mourad Zemali a annoncé mardi à Alger, la création de près de 23 000 micro-entreprises et de 400 000 postes d’emploi durant l’année en cours.

Intervenant à la clôture du 7e Salon national de l’emploi « Salem 2018 », le ministre a indiqué que « 100 000 postes d’emploi seront, en outre, crées cette année dans le cadre du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP), dont 65 000 dans le cadre des contrats d’insertion professionnelle et 35 000 dans le cadre des contrats de travail aidé (CTA), plaidant pour « l’intensification des efforts et des initiatives, notamment en direction des régions du Sud, des Hauts Plateaux et des zones frontalières pour répondre aux aspirations des citoyens, les jeunes en particulier, et renforcer le développement local à travers l’ensemble du territoire national ».

Dans ce sens, le ministre a précisé qu’il a été procédé récemment à l’application de certaines mesures en faveur des zones frontalières au titre d’une stratégie intégrée visant à renforcer le développement de ces régions, ajoutant que des instructions ont également été données pour renforcer la coopération avec les autorités locales en vue de mobiliser toutes les potentialités du secteur pour améliorer la qualité des prestations des différentes instances, placées sous la tutelle du ministère, et optimiser les chances d’emploi, à travers les dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle ou à travers l’appui de la création de micro-entreprises ».

M. Zemali a rappelé, en outre, les efforts consentis pour « définir minutieusement les besoins et les compétences humaines à valoriser en plus du recensement des richesses que recèle chaque région, en vue de mettre en place un programme d’action visant à promouvoir l’emploi et à favoriser la création de micro-entreprises dans les régions frontalières, en orientant la créations des activités dans le sens de la prise en charge efficiente des besoins locaux et la valorisation des richesses ».

Des autorisations ont été accordées pour l’insertion des jeunes dans les régions concernées dans le cadre des dispositifs publics d’aide à l’insertion professionnelle en vue de limiter le chômage, améliorer le service public et répondre aux besoins des citoyens en matière de santé, d’éducation et de prestations administratives, a expliqué le ministre.

M. Zemali a estimé que ce salon a été un « espace exceptionnel d’information aussi bien pour les jeunes qui aspirent à créer des entreprises que pour les établissements et entreprises économiques qui souhaiteraient établir des partenariats et des relations dans le cadre de la sous-traitance avec les micro-entreprises en activité ».

Le ministre a saisi cette occasion pour saluer le niveau de ce salon « marqué par la diversité, un programme riche et varié avec au menu des conférences, des ateliers et des rencontres-débat pour la présentation et l’échange des expériences sur les différents mécanismes, lois et modalités de création, de gestion et de développement des micro-entreprises ».

S’inscrivant dans le cadre du « Plan d’action du Gouvernement issu du programme du président de la République, le salon a pour objectif le développement de l’environnement de l’entrepreneuriat et la poursuite du soutien des investissements générateurs de richesses et de postes d’emploi ».

Le ministre a réitéré la volonté de son secteur à « promouvoir davantage la qualité et l’efficacité des dispositifs d’aide à la création de micro-entreprises, à accompagner les porteurs de projets et à soutenir l’insertion des jeunes dans le monde du travail par le biais des dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle et à la faveur des efforts de médiation au niveau du marché du travail menés par l’Agence nationale de l’Emploi (ANEM).

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close