Economie

Création de PME: convention de partenariat entre le ministère de l’industrie et l’association INJAZ El Djazair

Algérie – Une convention de coopération et de partenariat entre le ministère de l’industrie et des Mines et l’association « INJAZ El Djazair », dédiée à la formation, au suivi et à l’accompagnement de la création des petites et moyennes entreprises (PME) a été signée mardi à Boumerdès.

La convention a été signée en présence du ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, et des autorités de la wilaya, lors d’un regroupement des responsables des structures locales d’appui à la PME, abrité pour deux jours par l’Institut national de la productivité et du développement industriel (INPED).

Cet accord a pour objectif d’assurer une formation, un appui et un accompagnement aux étudiants universitaires porteurs de projets dans la création de PME et, partant, leur garantir réussite et pérennité, a indiqué la directrice générale des PME auprès du ministère de l’industrie et des Mines, Megraoui Hassiba.

Elle a ajouté que ce regroupement des cadres des centres de facilitation et des pépinières d’entreprises participe à la « formation de formateurs en matière de management », parallèlement à l’évaluation des réalisations du domaine, tout en écoutant les préoccupations des uns et des autres, et ce, grâce à un encadrement assuré par l’association « INJAZ El Djazair ».

Celle-ci est une organisation à but non lucratif œuvrant à la promotion de l’entreprenariat dans le milieu universitaire, en assurant aux jeunes talents universitaires désireux d’investir le monde des affaires une formation appropriée tout en les orientant et en les accompagnant.

Pour Ali Azouz, président de l’Association, la convention suscitée vise le soutien du secteur dans la formation de formateurs ou encadreurs de pépinières d’entreprises et de centres de facilitation.

« Notre association, qui active sur le terrain depuis 2009, grâce à des financements assurés par ses membres, et des chefs d’entreprises et sociétés privées de l’extérieur et de l’intérieur du pays, va œuvrer à travers cet accord à former et accompagner de futurs diplômés universitaires désireux d’investir le monde des affaires par la création de petites entreprises », a-t-il expliqué.

L’Association conseille aux étudiants ayant bénéficié de formations allant de 3 à 6 jours, selon l’importance des formations et de leurs vœux, de procéder à la création d’entreprises collectives pour optimiser au mieux leurs chances de réussite et de compétitivité.

Selon le même interlocuteur, l’Association a dispensé des formations à près de 20 000 étudiants, dont 5000 l’année passée, « un chiffre dérisoire » par rapport à la démographie des pays arabes, a-t-on jugé.

Pour pallier ce manque, l’Association qui prévoit la signature d’autres conventions prochainement avec plusieurs secteurs, aspire à la formation et l’accompagnement de 50 000 étudiants dans la création de leurs entreprises à l’horizon 2022.

L’adhésion prochaine du groupe Sonatrach aux projets de l’Association lui permettra d’élargir ses activités pour couvrir le grand Sud qui recèle d’énormes potentialités d’autant que l’association a déjà accompagné près de 300 étudiants dans la wilaya d’Adrar.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close