Sports

Crime contre l’humanité

  • Lors du bombardement sauvage d’une mosquée à Djabaliya au nord de la bande de Gaza. « Nous dormions lorsque nous avions entendu une grande explosion. La mosquée s’est alors écroulée sur nous. Moi, ma femme, mon fils de Un an et demi et ma fille de 15 jours dormions dans une chambre, quant à nos sept filles, elles dormaient dans une autre chambre. Nous nous sommes retrouvés sous les décombres. Les voisins sont accourus pour nous aider.
  • Anouar Baloucha, atteint au corps par des débris, parlait avec difficulté. « Je demande à ce que les responsables soient jugés. Si un enfant israélien est tué, le monde entier s’élèverait contre le crime. Pour le conseil de sécurité, le sang des israéliens est cher, quant au notre, il ne vaut rien pour eux. Nous demandons les nations du monde entier pour qu’ils oeuvrent pour la sécurité de nos enfants. Assez de crimes, assez de destruction »
  •  
  • L’oncle des filles martyres nous dit, alors qu’il portait le corps de Djawahir de quatre ans « c’est un acte lâche des forces de l’occupation nazi criminelle. Notre message aux pays arabes est relatif au silence des dirigeants et leur complicité avec l’ennemi de qui ils reçoivent les ordres »
  •  
  • A noter que les forces sionistes ont attaqué au moins 5 mosquées, parmi lesquels la mosquée Ech-chifa en face de l’hôpital Ech-chifa dans la ville de Gaza où 3 civils sont tués. Le bombardement des mosquées a causé la démolition de plusieurs habitations dans les quartiers populeux de Gaza.
  •  
  • Ennahar/ Yahia R. /Agences

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close