En direct

Crime organisé: Développement considérable dans l’Ouest du pays

Le crime organisé a connu durant les neuf (09) premiers mois de l’année en cours un développement considérable dans l’Ouest du pays, avec un taux de plus de 20% par apport à la même période de l’année écoulée, a indiqué  lundi des services de la Gendarmerie nationale.

  La comparaison entre ces deux périodes en matière de traitement de la criminalité organisée par les unités de la Gendarmerie nationale, relevant du commandement régional basé à Oran, telles que le trafic de la drogue, d’armes, la contrebande et le crime économique, fait ressortir une hausse de 20,18 %, soit 3.180 affaires en 2015 dont 1.872 résolues, selon les données fournies dans le cadre d’une visite du général-major, Menad Nouba, commandant de la Gendarmerie nationale, à l’ouest du pays.

  Cette catégorie de crime (crime organisé) représente environ 19,5 % des affaires traitées par apport à la criminalité globale enregistrée durant les premiers 9 mois de 2015. Quelque 3.382 personnes ont été arrêtées lors de ces affaires dont 2.152 écrouées.

  Pas moins de 38 tonnes et 480 kilogrammes de kif traité ont été saisis durant la période considérée, dans différentes zones de l’Ouest du pays.

  La majorité des saisies ont été opérées près des frontières, notamment celles qui relèvent de la compétence des garde-frontières de Tlemcen, avec la saisie de près de 31 tonnes de kif traité provenant du Maroc.

  Le renforcement des dispositifs sécuritaires, marqué par la coordination dans l’action entre les différentes unités de la Gendarmerie nationale, à savoir les garde-frontières, les sections de sécurité et d’intervention (SSI), les pelletons de la sécurité routière et les brigades territoriales, a permis la neutralisation de plusieurs réseaux de trafic international de drogue. Pas moins de 1.134 narcotrafiquants ont été arrêtés dont 21 femmes.

  Les services de la Gendarmerie nationale ont réussi, ainsi, le démantèlement de 44 réseaux de trafic international de drogue sur un total de 103 réseaux de crime organisé démantelés durant cette période de 2015.

  Le trafic d’armes a enregistré, quant à lui, des chiffres préoccupants, soit un total de 52 armes saisies, dont 24 fusils de chasse et armes de fabrication artisanales, quatre armes de poing, 4.217 cartouches de différents calibres et 500 capsules.

   Les affaires de trafic de munitions traitées constituent un taux de 8,5 % de l’ensemble des crimes organisés, à savoir 266 affaires liées au trafic de munitions qui ont mené à l’arrestation de 345 personnes, selon le bilan de la Gendarmerie nationale, signalant que la majorité des affaires traitées a concerné essentiellement la détention illégale d’armes, la fabrication d’armes à feu et munitions dans des ateliers clandestins, ainsi que la vente d’armes détenues frauduleusement.

  Pour le vol de véhicules, les données fournies par les services de la Gendarmerie nationale font ressortir la concentration de ce phénomène dans deux wilayas, Tlemcen (50 affaires) et Ain Témouchent (15 affaires), notant un total de 85 affaires sur le territoire de compétence du 2ème commandement régional de la GN à Oran. Les réseaux de vol de véhicules démantelés sont au nombre de 10.

   En matière de contrebande, 1.278 affaires ont été constatées et 281 personnes arrêtées. Le carburant a constitué le produit le plus touché par ce fléau, dont les saisies ont dépassé le chiffre d’un (01) million de litres pendant les premiers neuf mois de l’année 2015.

   La contrebande a concerné d’autres marchandises, tels que les effets vestimentaires, le tabac, les boissons alcoolisés, le cheptel. Pour ce qui est du  vol de cheptel, 16 réseaux d’associations de malfaiteurs ont été démantelés, selon le bilan.

Aps 

 

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!